Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Tumeurs auriculaires

Par Bradley A. Schiff, MD, Albert Einstein College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

De nombreuses tumeurs auriculaires bénignes ou malignes s'accompagnent généralement d'une baisse de l'audition. Elles peuvent également se manifester par un vertige, ou des troubles de l'équilibre. Ces tumeurs sont rares et peuvent être difficiles à diagnostiquer.

Tumeurs malignes auriculaires

Les carcinomes basocellulaires et malpighiens peuvent survenir dans le conduit auditif. Une inflammation persistante due à une otite moyenne chronique peut favoriser le développement d'un carcinome malpighien. Une résection étendue est recommandée, suivie de radiothérapie. Une résection en bloc du conduit auditif, avec préservation du nerf facial, est indiquée quand les lésions sont limitées au conduit et n'ont pas atteint l'oreille moyenne. Une infiltration en profondeur nécessite une résection plus importante de l'os temporal.

Rarement, un carcinome malpighien peut débuter dans l'oreille moyenne. Une otorrhée persistante en cas d'otite moyenne chronique peut être un facteur favorisant. La résection de l'os temporal et la radiothérapie post-opératoire sont nécessaires.

Des paragangliomes non chromaffines (chémodectomes) sont observés dans l'os temporal à partir du glomus dans le bulbe jugulaire (tumeurs du glomus jugulaire) ou dans la paroi interne de l'oreille moyenne (du glomus tympanique). Ils produisent une masse rouge pulsatile dans l'oreille moyenne. Le premier symptôme est souvent un acouphène, synchrone au pouls. Une perte auditive suivie de vertiges se développe. Une paralysie des 9e, 10e ou 11e nerfs crâniens peut accompagner une tumeur glomique jugulaire qui s’étend à travers le foramen jugulaire. L'exérèse chirurgicale est le traitement de référence et la radiothérapie est utilisée pour les cas non chirurgicaux.

Tumeurs auriculaires bénignes

Des kystes sébacés, des ostéomes et des cicatrices chéloïdes peuvent se situer dans le conduit auditif et l'obstruer, entraînant une rétention de cérumen et une surdité de transmission. L'exérèse chirurgicale est le traitement de référence de toutes les tumeurs bénignes.

Les céruminomes apparaissent dans le tiers externe du conduit auditif. Histologiquement, ces tumeurs sont bénignes et ne métastasent pas localement ou dans l'ensemble de l'organisme, mais sont localement invasives, potentiellement destructrices et doivent être largement excisées.