Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Fractures diaphysaires du fémur

Par Danielle Campagne, MD , Assistant Clinical Professor, Department of Emergency Medicine, University of San Francisco - Fresno

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les fractures de la diaphyse fémorale résultent généralement de forces importantes et sont cliniquement évidentes. Le traitement repose sur une attelle à traction immédiate suivie d'une réduction ouverte avec fixation interne.

Le mécanisme habituel est un choc direct violent ou une contrainte fémorale axiale sur genou fléchi (généralement au cours d'un accident de véhicule à moteur ou d'une collision automobile-piéton). Ainsi, d'autres blessures graves sont souvent présentes.

Les fractures entraînent un œdème, une déformation (souvent avec raccourcissement) et une impotence fonctionnelle. Pour chaque fracture, la perte sanguine peut atteindre 1,5 L. Un choc hémorragique est possible, en particulier lorsque la cause est un traumatisme contondant et en présence d'autres blessures.

Diagnostic

  • Rx

Les rx de face et de profil font le diagnostic. Si la fracture résulte de l'application d'une grande force, des rx de la hanche doivent toujours être faites pour rechercher une fracture homolatérale du col du fémur. Le genou doit également être soigneusement exploré.

Traitement

  • Attelles immédiate avec traction

  • Réduction à foyer ouvert avec ostéosynthèse interne

Le traitement immédiat repose sur des attelles, généralement avec force d'étirement (comme avec une attelle de traction de Hare ou une attelle de traction de Sager), suivie d'une ostéosynthèse interne. Les attelles à traction appliquant une traction à la jambe, ne doivent pas être utilisées si le patient a également une fracture tibiale.