Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Fractures du bout des doigts

Par Danielle Campagne, MD , Assistant Clinical Professor, Department of Emergency Medicine, University of San Francisco - Fresno

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les fractures du bout des doigts se produisent dans la phalange distale. Le mécanisme habituel est une lésion par écrasement (p. ex., dans une chambranle de porte).

Les fractures du bout des doigts sont fréquentes. Elles vont de simples fractures transversales à des fragmentations complexes de la pointe de la phalange (la vaste zone plate à la pointe des dernières phalanges). Elles sont souvent associées à une lacération du lit de l'ongle, bien que l'ongle lui-même soit souvent intact.

Symptomatologie

Le doigt est enflé et douloureux. Une fracture avec une importante lésion des tissus mous peut provoquer une hyperesthésie, qui persiste souvent longtemps après la guérison de la fracture. Habituellement, le sang est piégé entre la tablette de l'ongle et le lit de l'ongle (hématome sous-unguéal), provoquant une anomalie de coloration noire bleutée de tout ou partie de l'ongle, ce qui peut être surélevé. Un hématome sous-unguéal se produit généralement lorsque le lit de l'ongle est lacéré.

Une perturbation notable du lit de l'ongle peut entraîner une déformation permanente de l'ongle.

Diagnostic

  • Rx

Le diagnostic repose sur les rx, qui comprennent des incidences de face, de profil et obliques. Sur le profil, le doigt atteint est séparé des autres.

Traitement

  • Revêtement protecteur ou une attelle de doigt pendant 2 semaines

  • Pour un hématome sous-unguéal grand ou douloureux, trépanation de l'ongle

La plupart des fractures distales des doigts sont traitées par une attelle protectrice (p. ex., attelle du commerce en aluminium recouverte de mousse) enroulée autour de l'extrémité du doigt, souvent pendant 2 semaines. Rarement, les fractures sont déplacées au point d'exiger une réparation chirurgicale.

L'hyperesthésie persistante peut se résoudre lorsqu'elle est traitée par thérapie de désensibilisation.

Les hématomes sous-unguéaux peuvent être évacués pour soulager la douleur, par une ponction unguéale (trépanation), souvent avec un électrocautère (à moins qu'il y ait du vernis à ongles) ou une aiguille de calibre 18 par un mouvement rotatoire de perçage; quelle que soit la méthode, la pression à la baisse doit s'arrêter dès que la résistance diminue (ce qui indique que l'ongle est perforé). Si la trépanation est effectuée doucement et rapidement, l'anesthésie est souvent inutile. Sinon, un bloc nerveux digital (injection d'un anesthésique local à la base du doigt) peut être utilisé.

Blessures du lit de l'ongle

Le lit de l'ongle doit être réparé à l'aide des sutures (nécessitant l'ablation de l'ongle) si le lit de l'ongle est significativement blessé, tant que la plaie n'est pas infectée et a < 24 h. La réparation n'est pas nécessaire si la lacération est peu importante et est maintenue en place par une jonction ongle-peau intacte.

Auparavant, l'ablation des ongles était systématiquement recommandée en cas d'écrasement d'un doigt (avec ou sans fracture sous-jacente) pour évaluer l'importance de la blessure de lit de l'ongle et déterminer si une réparation était nécessaire. Cependant, l'ongle n'a pas besoin d'être enlevé en l'absence de lésion ou de déformation importantes de l'ongle lui-même. Dans de tels cas, la lacération du lit de l'ongle, si elle est présente, est susceptible de bien guérir toute seule quand une attelle est appliquée; la trépanation est effectuée selon les besoins pour soulager la douleur causée par un hématome sous-unguéal.

Si l'ongle semble gravement blessé ou déformé, l'ongle doit être retiré, et le lit de l'ongle réparé à l'aide de fines, sutures absorbables (p. ex., 6-0 ou 7-0 polyglactine). Puis le bout du doigt est enveloppé dans des pansements non adhérents (p. ex., xeroform gaze); la plaie doit être vérifiée dans les 24 h pour s'assurer que le lit de l'ongle n'adhère pas au pansement, ce qui peut être douloureux. Certaines données suggèrent que, bien que la blessure soit techniquement une fracture ouverte, les antibiotiques ne sont pas nécessaires après réparation du lit de l'ongle en cas de fracture de la phalange.

Ressources dans cet article