Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Luxations latérales de la rotule

Par Danielle Campagne, MD , Assistant Clinical Professor, Department of Emergency Medicine, University of San Francisco - Fresno

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les luxations de la rotule sont fréquentes et pour la plupart latérales. Le diagnostic est clinique; des rx sont prises pour exclure une fracture. Le traitement comprend la réduction, les antalgiques, l'immobilisation et parfois la chirurgie.

La luxation patellaire est distincte de la luxation du genou ( Luxations du genou (articulation tibio-fémorale)), qui est une lésion beaucoup plus grave.

La plupart des patients sont des adolescentes qui présentent une anomalie chronique fémoro-patellaire sous-jacente. Ces luxations se réduisent souvent spontanément avant l'examen médical initial.

Les lésions associées comprennent

  • Fracture ostéochondrale de la rotule ou du condyle fémoral latéral

Les complications peuvent comprendre

  • Arthrose

  • Chez les patients présentant des anomalies fémoro-patellaires, luxations ou subluxations récidivantes

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Rx pour exclure une fracture

La luxation, à moins qu'elle ne soit spontanément réduite, est cliniquement évidente; c.-à-d., que la rotule est déplacée de façon visible et palpable latéralement, et le patient tient son genou dans une position légèrement fléchie et ne veut pas l'étendre. Si la luxation s'est spontanément réduite, une hémarthrose est souvent présente et la région péripatellaire est généralement douloureuse.

Des rx de face et de profil du genou et des incidences rotuliennes sont effectuées pour exclure une fracture, même si la luxation a été de toute évidence réduite.

Traitement

  • Réduction

  • Immobilisation

Le traitement immédiat est la réduction; la plupart des patients ne nécessitent pas de sédation ou d'analgésie. La réduction est effectuée avec la hanche du patient en flexion. Ensuite, les praticiens bougent doucement la rotule en dedans tout en étendant simultanément le genou. Lorsque la rotule est réduite, un bruit sourd palpable est généralement ressenti et la difformité disparaît.

Immédiatement après la réduction, le genou est immobilisé avec un immobilisateur de genou ou avec une attelle articulée plaçant le genou à 20° de flexion.

Les patients présentant une lésion ostéochondrale ou une instabilité récurrente peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.