Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Fractures de fatigue ou de stress

Par Paul L. Liebert, MD, Tomah Memorial Hospital, Tomah, WI

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les fractures de fatigue sont de petites fractures incomplètes qui touchent souvent les diaphyses du métatarse. Elles sont provoquées par des efforts répétés liés au poids du corps.

Les fractures de fatigue ne sont généralement pas dues à des lésions discrètes (p. ex., suite à une chute, à un coup) mais se produisent après des stress répétés et une utilisation excessive qui dépassent la capacité des muscles de soutien à absorber les efforts. Des fractures de fatigue peuvent impliquer le fémur proximal, le bassin ou le membre inférieur. Plus de 50% impliquent la partie inférieure de la jambe et en particulier, les diaphyses des métatarses du pied. Les fractures de fatigue du métatarse (fractures de marche) se produisent habituellement dans

  • Les coureurs qui changent trop rapidement l'intensité et/ou le moment des séances d'entraînement,

  • Les sujets mal conditionnés qui marchent sur de longues distances en transportant une charge (p. ex., soldats nouvellement enrôlés)

Elles surviennent le plus souvent au niveau du 2e métatarsien. Les autres facteurs de risque comprennent:

  • Les pieds creux (un pied avec un arc plantaire important)

  • Les chaussures qui amortissent mal les chocs

  • L'ostéoporose

Ces fractures de fatigue peuvent également être un signe de la triade de la femme sportive (aménorrhée, troubles de la prise alimentaire et ostéoporose).

Symptomatologie

La douleur de l'avant-pied qui survient après une séance longue ou intense d'entraînement, puis disparaît peu de temps après l'arrêt de l'exercice est la manifestation initiale typique d'une fracture de fatigue métatarsienne. Lors d'exercices ultérieurs, le début de la douleur apparaît progressivement plus tôt et la douleur peut devenir intense au point d'interdire l'exercice et de persister quand le patient ne porte aucun poids.

Les patients qui ressentent une douleur inguinale en portant un poids doivent être évalués à la recherche d'une fracture de fatigue du fémur proximal. Les patients atteints de ces fractures doivent être adressés à un spécialiste.

Diagnostic

  • Rx ou scintigraphie osseuse

Les rx standard sont recommandées, mais peuvent être normales jusqu'à la formation d'un cal osseux 2 à 3 semaines après le traumatisme. Une scintigraphie osseuse au diphosphonate de technétium est souvent nécessaire pour aboutir à un diagnostic formel. Les femmes qui présentent des fractures de fatigue peuvent avoir une ostéoporose et doivent subir une absorptiométrie bi-photonique par rayons X ( Ostéoporose : Diagnostic).

Traitement

  • Restriction des activités en charge

Le traitement comprend l'arrêt de l'appui exercé sur le pied atteint (si le patient a une fracture de fatigue des métatarsiens) et l'utilisation de béquilles. Bien qu'un plâtre soit parfois utilisé, une chaussure en bois ou d'autres chaussures ou bottes de soutien du commerce sont préférables au plâtre pour éviter l'atrophie musculaire. La guérison peut nécessiter de 6 à 12 semaines.