Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Iridocyclite post-traumatique

(Uvéite traumatique antérieure; iritis traumatique)

Par Kathryn Colby, MD, PhD, Louis Block Professor and Chair, Department of Ophthalmology & Visual Science, University of Chicago School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

L'iridocyclite post-traumatique est une réaction inflammatoire de l'uvée et de l'iris se développant généralement 3 jours après un traumatisme direct de l'œil.

Les symptômes de l'iridocyclite post-traumatique comprennent une lacrimation, une douleur lancinante et une rougeur oculaire, une photophobie ou une vision trouble. La pupille peut être dilatée. Le diagnostic repose sur l'anamnèse, les symptômes et les données de l'examen à la lampe à fente, qui révèle généralement un effet Tyndall et un effet flare (due à une augmentation des protéines dans l'humeur aqueuse du fait de l'exsudat inflammatoire) et à la présence de globules blancs dans la chambre antérieure. Le traitement peut impliquer un cycloplégique (habituellement la scopolamine 0,25% tid ou homatropine 5% tid). Les corticostéroïdes locaux (p. ex., acétate de prednisolone à 1% 4 à 8 fois/jour) sont souvent utilisés pour raccourcir la durée des symptômes.