Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Pneumothorax (tensionnel)

Par Thomas G. Weiser, MD, MPH, Assistant Professor, Department of Surgery, Section of Trauma & Critical Care, Stanford University School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le pneumothorax compressif est l'accumulation d'air dans la cavité pleurale sous pression, ce qui comprime les poumons et diminue le retour veineux vers le cœur.

Le pneumothorax compressif se développe lorsqu'une lésion pulmonaire ou de la paroi thoracique est telle qu'elle permet à l'air de pénétrer dans l'espace pleural, mais pas en dehors de celui-ci (une valve à sens unique). En conséquence, l'air s'accumule et comprime le poumon, finalement déplaçant le médiastin, comprimant le poumon controlatéral, et augmentant suffisamment la pression intra-thoracique pour diminuer le retour veineux vers le cœur, et provoquant un choc. Ces effets peuvent se développer rapidement, en particulier chez les patients sous ventilation à pression positive.

Les causes comprennent la ventilation mécanique (le plus souvent) et le pneumothorax simple (non compliqué) avec des lésions pulmonaires qui ne se ferment pas qui font suite à un traumatisme pénétrant ou à une contusion thoracique ou à un accident de cathétérisme veineux central.

Symptomatologie

La symptomatologie initiale correspond à celle du pneumothorax simple ( Pneumothorax). Avec l'augmentation de la pression intrathoracique, les patients développent une hypotension, une déviation de la trachée, et une distension des veines du cou. L'hémithorax affecté est hypersonore à la percussion et semble souvent un peu distendu, tendu et peu compressible à la palpation.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le pneumothorax compressif doit être diagnostiqué sur les signes cliniques. Le traitement ne doit pas retardé dans l'attente de la confirmation radiographique. Bien que la tamponnade cardiaque puisse également provoquer une hypotension, la distension des veines du cou, et parfois la détresse respiratoire, un pneumothorax compressif peuvent être différenciés cliniquement par l'absence unilatérale de bruits respiratoires et une hypersonorité à la percussion.

Pièges à éviter

  • Le pneumothorax compressif doit être diagnostiqué au lit du malade sur les signes cliniques et traité immédiatement par décompression à l'aiguille et/ou thoracostomie.

Traitement

  • Décompression à l'aiguille suivie d'un drainage pleural par tube de thoracostomie.

Le traitement consiste en une décompression immédiate à l'aiguille par l'insertion d'une aiguille de gros calibre (p. ex., 14 ou 16) dans le deuxième espace intercostal sur la ligne médio-claviculaire. Généralement l'air jaillira. La décompression à l'aiguille provoque un pneumothorax simple, un drainage par tube de thoracostomie doit être effectué immédiatement après.

Ressources dans cet article