Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Crampes de chaleur

Par John Lissoway, MD, University of New Mexico;Presbyterian Hospital ; Eric A. Weiss, MD, Stanford University School of Medicine;Stanford University Wilderness and Environmental Fellowship

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les crampes de chaleur sont des crampes musculaires spasmodiques douloureuses qui surviennent généralement dans les muscles soumis à des efforts intenses dans des environnements chauds et humides.

Bien que l'effort puisse entraîner des crampes quand il fait frais, ces crampes ne sont pas liées à la chaleur et reflètent probablement une mauvaise condition physique. En revanche, les crampes de chaleur peuvent être observées chez un patient en bonne forme physique qui transpire abondamment et remplace l'eau éliminée mais qui ne remplace pas le sel, ce qui entraîne une hyponatrémie. Les crampes de chaleur sont fréquentes parmi les catégories suivantes:

  • Travailleurs manuels (p. ex., personnel de salles des machines, ouvrier des industries métallurgiques, mineurs)

  • Soldats à l'entraînement

  • Athlètes

Les crampes sont brutales et apparaissent habituellement dans les muscles des membres. Les crampes peuvent commencer pendant ou après l'effort. Des douleurs intenses et des spasmes carpopédaux et du tarse peuvent entraîner une incapacité des mains et des pieds. La température est normale et les autres signes passent inaperçus. La crampe dure habituellement de quelques minutes à quelques heures. Le diagnostic repose sur l'anamnèse et le bilan clinique.

Traitement

Les crampes peuvent être soulagées immédiatement par un étirement passif et ferme du muscle atteint (p. ex., dorsiflexion de la cheville pour une crampe du mollet). Le patient doit se reposer dans un endroit frais. Un apport hydroélectrolytique po (1 à 2 L d’eau contenant 10 g [2 cuillères à café pleines] de sel ou des quantités suffisantes de boissons sportives disponibles dans le commerce) ou, pour un soulagement plus rapide ou lorsque ce n'est pas possible oralement, par voie IV (1 à 2 L de sérum physiologique à 0,9%). Un environnement adéquat, une acclimatation et une prise en charge appropriée du bilan sodé permettent de prévenir les crampes.