Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Medicare

Par Amal Trivedi, MD, MPH, The Alpert Medical School of Brown University;Providence VA Medical Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Medicare, administré par le Center for Medicare and Medicaid Services (CMS), est essentiellement un programme d’assurance santé pour les personnes âgées. (Les fonds de Medicare sont également utilisés pour certaines formations médicales post-doctorales et des programmes qui réglementent et contrôlent la qualité des soins.) Les groupes suivants sont admissibles à Medicare:

  • Les citoyens US qui ont 65 ans et sont admissibles à des prestations à la sécurité sociale, à la retraite de la fonction publique ou des chemins de fer

  • Les personnes de tout âge en phase terminale de néphropathie nécessitant une dialyse ou une transplantation

  • Certaines personnes de < 65 ans et qui ont certains handicaps

Le type et la gamme de services que Medicare couvre changent régulièrement du fait de nouvelles modifications législatives et réglementaires (l'information actuelle est disponible sur www.medicare.gov). Chaque État a un programme gouvernemental d’assistance pour l’assurance santé, que les patients peuvent appeler pour comprendre et choisir un plan d’assurance-maladie, comprendre les factures de santé et gérer les refus de paiement ou les rappels de paiement.

Les médecins doivent comprendre les règles basiques de Medicare, fournir la documentation nécessaire à la détermination de l’éligibilité du patient aux prestations de Medicare et doivent adresser le patient aux services juridiques et sociaux à des fins de conseil et de soutien.

Si la demande de remboursement d'un patient se voit refuser, un avis succinct de Medicare est délivré au patient afin de lui fournir des informations sur les services ou le matériel médical que Medicare ne couvre pas. Le refus de la couverture peut être annulé après contestation adressée dans les 120 j suivant l'avis. La contestation doit être appuyée par une interjection en appel devant un forum administratif impartial, dans lequel la compagnie d'assurance gérant les demandes de remboursement Medicare revoit le cas. Si le patient n'est pas satisfait des conclusions de cette analyse, le patient a droit à une audience devant un juge.

Le plan original Medicare (parfois appelé le plan de paiement à l’acte) comprend 2 parties:

  • Partie A (assurance hospitalière)

  • Partie B (assurances médicales)

Le plan original Medicare est disponible à l'échelle nationale. Une description complète des services couverts par la partie A et B et autres dispositions (appelé Medicare & You 2010) est disponible sur www.medicare.gov ou en appelant 800-633-4227.

En 2003, le Medicare Modernization Act a été promulgué pour assurer le remboursement des soins dans des modèles autres que le traditionnel paiement à l’acte et permettre le remboursement des médicaments délivrés sur ordonnance. Les résultats en ont été

  • Partie C (Medicare Advantage plans), qui comprend les plans de gestion des soins, les plans des organismes préférentiels de professionnels de santé, et les plans privés de financement des soins

  • Partie D (pour médicaments de prescription)

Chaque partie couvre des services spécifiques de soins (v. Sources de financement par type de soins). Medicare ne couvre pas les soins infirmiers intermédiaires ou à long terme (sauf pour la partie des services indiqués ci-dessous), elle ne couvre pas les examens oculaires, orthopédiques ou dentaires usuels.

Sources de financement par type de soins

Type de soins

Services

Source de financement possible

Soins hospitaliers

Soins aux patients hospitalisés, y compris soins pour la santé mentale

Soins infirmiers et d'autres services hospitaliers généraux et des matériels médicaux

Médicaments prescrits pendant l'hospitalisation

Chambre semi-privée (chambre privée uniquement si elle est justifiée médicalement)

Repas

Medicare Partie A

Medicare Partie C (Medicare avantage)

Medicaid

VA*

Soins à court terme au sein d'un service de soins infirmiers spécialisés (maison de retraite)

Soins par un infirmier qualifié

Services sociaux

Médicaments utilisés dans l'établissement

Fournitures et équipements médicaux utilisés dans l'établissement

Conseil diététique

Kinésithérapeute, ergothérapeute et logothérapeute (si nécessaire)

Transports par ambulance (quand d'autres moyens de transports mettent en danger la vie du patient) vers l'établissement le plus proche offrant les services nécessaires non disponibles dans l'établissement de soins infirmiers spécialisés

Chambre semi-privée

Repas

Medicare Partie A, si les patients ont besoin de soins de courte durée temporaire après un séjour à l'hôpital

Medicare Partie C, si les patients ont besoin de soins de courte durée temporaire après un séjour à l'hôpital

Medicaid

VA*

Soins externes

Médecins, infirmier(e), adjoint du médecin honoraires

Service de consultation d'urgence

Transports par ambulance (lorsque d'autres moyens de transport mettent en danger la vie du patient)

Chirurgie ambulatoire (sans nuitée à l'hôpital)

Rééducation (kinésithérapie, ergothérapie et logothérapie)

Tests diagnostiques (p. ex., rx, examens de laboratoire)

Soins ambulatoires de santé mentale

Dialyse ambulatoire

Un 2ème avis si la chirurgie est recommandée et un 3e avis, si les avis divergent

Pour les diabétiques, fournitures pour le diabète, formation à l'auto-gestion, examens oculaires et conseils nutritionnels

Sevrage tabagique

Équipements médicaux durables (p. ex., fauteuils roulants, lits d'hôpitaux, oxygène, déambulateurs)

Medicare Partie B

Medicare Partie C

Medicaid

VA*

Soins à domicile

Soins personnels, y compris les aides pour manger, se laver, aller à la salle de bain et s'habiller

Les soins à temps partiel par un infirmier qualifié

Kinésithérapie, ergothérapie et orthophonie

Services de santé à domicile

Services sociaux

Fournitures médicales (p. ex., pansements), mais pas médicaments sur ordonnance

Medicare partie A, si les patients sont confinés chez eux et ont besoin de soins infirmiers spécialisés à temps partiel ou de réadaptation sur une base quotidienne

Medicare Partie B

Medicare Partie C

Medicaid

VA

Soins préventifs

Les tests de screening pour prostate et cancer colorectal

Mammographie

Test de Papanicolaou (Pap test)

Mesures de la densité osseuse

Tests pour le glaucome

Grippe, pneumococcique et hépatite B vaccination

Dépistage du diabète

Dépistage du cholestérol

Medicare Partie B

Medicare Partie C

Medicaid

VA*

Bénéfices supplémentaires

Médicaments sur ordonnance

Lunettes

Prothèse auditive

Medicare Partie C

Medicare Partie D (plans de médicaments sur ordonnance)

Medicaid dans certains États

VA*

Soins de longue durée de patients placés en institution

Varie considérablement d'une collectivité à l'autre

Repas

Aide aux activités quotidiennes

Certaines activités sociales et activités de loisir

Certains soins

Medicaid dans quelques États (couverture partielle)

VA* dans certaines situations

Les soins de longue durée dans un établissement de soins infirmiers qualifiés (centre de long séjour)

Varient d'un État à l'autre

Medicaid

VA*

Soins palliatifs

Soins et conseil

Chambre et repas uniquement au cours des soins assurant des périodes de répit aux parents de patients hospitalisés et au cours de séjours hospitaliers à court terme

Medicare Partie A

Medicare Partie C

*Pour l'administration des vétérans, les règles d'admissibilité varient pour les différents services et changer fréquemment.

VA = Department of veterans affairs.

Partie A

Plus de 95% des patients 65 ans sont inscrits en tant que bénéficiaires de la Partie A. La partie A est financée par les impôts sur les salaires prélevés chez les personnes qui travaillent; elle représente l’assurance hospitalière prépayée des retraités bénéficiaires de Medicare. Généralement, seules les personnes qui reçoivent des remboursements mensuels de la sécurité sociale sont éligibles et la plupart de ceux qui y sont éligibles ne payent pas de primes. Cependant, les patients peuvent être tenus de verser des primes si eux ou leurs conjoints ont travaillé < 40 trimestres dans un emploi donnant droit à Médicare (c.-à-d., si, eux ou leur employeur, ont payé les charges sociales requises par le Federal Insurance Contributions Act [FICA]). Les primes en 2010 étaient de $ 254/mois pour les personnes ayant 7,5 à 10 ans d'ancienneté dans un emploi admissible et de $ 461/mois pour ceux qui ayant < 7,5 ans d'ancienneté dans un emploi admissible. Les personnes dont les revenus et placements sont inférieurs à un certain seuil ont droit à une aide financière du programme d'épargne de Medicare ( Medicaid : Les programmes d'épargne de Medicare).

La Partie A couvre les points suivants dans les circonstances décrites ci-dessous:

  • Soins hospitaliers

  • Prise en charge dans un établissement de soins infirmiers ou de rééducation spécialisés après hospitalisation

  • Soins palliatifs

  • Soins de garde limités

  • Soins à domicile limités

Les soins dans un hôpital ou un établissement de soins infirmiers qualifiés sont payés sur la base des périodes de prestations. Une période de prestations commence quand une personne est admise dans l'établissement et se termine lorsque la personne a quitté l'établissement pendant 60 j consécutifs. Si une personne est réadmise après ces 60 j, une nouvelle période de prise en charge commence et une autre franchise doit être payée. Si une personne est réadmise dans un délai < 60 j, aucune franchise supplémentaire n'est due, mais l'hôpital ou l'établissement peuvent ne pas être payés intégralement pour la 2ème admission. Il n'y a pas de limite au nombre de périodes de prestations.

Les systèmes de paiement prospectif de Medicare déterminent ce que Medicare paie pour chaque type de soins qu'elle couvre (p. ex., pour les soins des patients hospitalisés, les soins infirmiers qualifiés dans un établissement ou les soins à domicile).

Soins hospitaliers du patient hospitalisé

Sous couverture de la partie A, le bénéficiaire ne paie qu’une franchise pour les 60 premiers jours de couverture totale des prestations; la franchise est établie chaque année ($ 1100 en 2010). Si le séjour à l'hôpital dépasse 60 j, le bénéficiaire paie une quote-part quotidienne égale à un quart de la franchise (en 2010, $ 275 par jour à j61 à 90). Si le séjour à l'hôpital dépasse 90 j, le bénéficiaire paie une quote-part quotidienne égale à la moitié de la franchise (dans les 2010, $ 550 par j pour les jours 91 à 150). Les jours de séjour hospitalier situés entre le 91 et 150 j sont désignés comme des jours de réserve. La prise en charge de la Partie A comprend 60 j de réserve aux bénéfices des prestations une fois la période de 90 j de prestations épuisées. Ces 60 j ne sont pas renouvelables et ne peuvent être utilisés qu’une seule fois au cours de la vie d’un bénéficiaire. Le paiement est effectué automatiquement pour de tels jours de soins hospitaliers une fois les 90 j de prestations épuisés sauf si le bénéficiaire décide de ne pas faire appel à ce paiement (et ainsi économiser les jours de réserve pour une période ultérieure). Au-delà de 150 j, le bénéficiaire est redevable de tous les frais.

La Partie A couvre pratiquement tous les services hospitaliers médicalement nécessaires, à l’exception des soins liés à la santé mentale pour lesquels, elle ne fournit qu’une couverture limitée. La Partie A paie les frais d’une chambre semi-privée ou, si médicalement nécessaire, une chambre privée, mais pas les dépenses de confort. Les autres services couverts par la Partie A comprennent la planification de la sortie de l’hôpital et des services médicaux et sociaux, tels que l’étude de l’admissibilité aux programmes publics et des lettres d’adressage vers des services de soins de proximité.

Le système de paiement prospectif détermine le paiement des soins hospitaliers en se basant sur une norme appelée groupe homogène de diagnostic (DRG pour " diagnosis-related group ", [groupe homogène de diagnostic]). Le DRG est déterminé par le diagnostic principal porté sur le bénéficiaire avec quelques ajustements fonction de l’âge, de la sévérité, du sexe, des comorbidités et des complications. Les hôpitaux sont remboursés d'un montant fixe pour un DRG donné indépendamment de leurs dépenses réelles en matière de soins. Ainsi, profit financier d'un hôpital ou de la perte dépend en partie de la durée du séjour et des coûts de diagnostic et de thérapie pour chaque patient. Sous le système prospectif de paiement, la pression financière pour initial écoulement et pour l'intervention limitée peut entrer en conflit avec l'opinion du médecin. Quand un patient ne peut pas quitter l’hôpital en toute sécurité pour la maison ou vers un centre de soins infirmiers parce qu’aucun lit n’est disponible, Medicare prend généralement en charge des soins alternatifs à un coût quotidien relativement bas.

Soins aux patients hospitalisés dans un établissement de soins infirmiers spécialisés

La couverture des soins infirmiers spécialisés et de réadaptation spécialisée est complexe et peut changer chaque année. Ces services ne sont couverts que si débutés immédiatement ou peu après la sortie de l'hôpital. La période de couverture est habituellement < 1 mois (la durée spécifique de couverture dépend de l'amélioration documentée de l'état du patient ou du niveau de fonctionnement du ou des organes affectés). En 2010, les 20 premiers jours étaient complètement couverts; les 80 j suivants étaient couverts mais nécessitaient un paiement de $ 137,50/j. Les prestations sont limitées à 100 j par période de prestations.

Le système de paiement prospectif de Medicare affecte les patients dans les établissements de soins infirmiers qualifiés en fonction d'un système de groupes d'utilisation des ressources (RUGS III) basé sur 7 catégories:

  • Soins particuliers

  • Rééducation

  • Problèmes cliniques complexes

  • Graves problèmes de comportement

  • Diminution des capacités cognitives

  • Fonctionnement physique réduit

  • Indication de services complets

Ces catégories reflètent le coût escompté des types et ressources de soins liés à un patient. Elles sont subdivisées principalement sur la base de la dépendance fonctionnelle du patient. Ce système est actualisé annuellement. L'objectif est d'accroître l'efficacité et d'éviter des coûts excessifs chez les patients qui nécessitent des soins peu importants. Les prix journaliers prospectifs couvrent les coûts de routine, auxiliaires, et en capital, des soins pour un patient dans un établissement de soins.

RUSG III utilise les données du Minimum Data Set (MDS), l'instrument uniformisé obligatoire d'appréciation en établissements de soins spécialisés. Le MDS nécessite un examen continu des patients, ce qui permet de relier les résultats finaux des patients avec les catégories RUGS.

Soins à domicile

Généralement, la partie A couvre certains services médicaux dispensés à domicile (p. ex., soins infirmiers spécialisés à temps partiel ou par intermittence; services d’aide à domicile en complément des soins qualifiés; la kinésithérapie, orthophonie et ergothérapie), si elles font partie d’un plan de soins approuvé par un médecin pour un patient à domicile. Cependant, le montant et la durée de la couverture sont limités. La mise en œuvre récente d’un système de paiement prospectif limite maintenant le montant de la couverture. Les fournitures médicales sont couvertes lorsqu'elles sont facturées par une agence de santé à domicile.

Soins palliatifs

Les services médicaux et de soutien pour une maladie en phase terminale sont généralement couverts si un médecin certifie que le patient est en phase terminale (espérance de vie estimée de 6 mois). Cependant, le patient doit choisir de recevoir des soins palliatifs au lieu des prestations standards de Medicare.

Soins pénitentiaires

L’assistance pour les activités de la vie quotidienne à domicile (soins auxiliaires), telles que manger, s’habiller, faire sa toilette et se baigner n’est couverte par Medicare que lorsque les soins professionnels (services d’une infirmière ou d’un thérapeute professionnel dans le cadre d’un plan de soins à domicile autorisé par un médecin) sont également nécessaires. De tels soins en milieu carcéral dans un établissement de soins infirmiers spécialisés ne sont couverts par Medicare que lorsqu'ils font partie de soins aigus post-hospitaliers ou de réadaptation.

Partie B

Le gouvernement fédéral paie en moyenne environ 75% des coûts de la partie B et les bénéficiaires en paient 25%. La partie B est facultative; bien que les bénéficiaires de la sécurité sociale soient automatiquement rattachés à la partie B à l’âge de 65 ans, ils peuvent refuser la couverture (95% choisissent de la conserver). Tous les bénéficiaires payent une prime mensuelle, qui varie selon les revenus, $ 110,50 en 2010 pour les nouveaux bénéficiaires dont les revenus en 2008 étaient < $ 85 000 ($ 170 000 s’ils étaient mariés et remplissaient une déclaration conjointe); les primes sont supérieures pour les personnes ayant des revenus plus élevés. Les primes sont déduites automatiquement des chèques mensuels de la sécurité sociale. Les personnes qui refusent la courverture santé mais changent plus tard d’avis doivent payer une taxe supplémentaire qui dépend de période durant laquelle elles ont différe leur souscription. Les primes augmentent généralement de 10% par année de souscription différée, à l’exception des personnes qui diffèrent leur souscription parce qu’elles sont couvertes par une assurance collective par le biais de leur conjoint ou de l’employeur d’un membre de leur famille; ces personnes ne paient pas la surtaxe si elles souscrivent lorsque la couverture de soins ou l’emploi cesse (peu importe l’ordre de survenue). La plupart des États ont des programmes d'épargne Medicare ( Medicaid : Les programmes d'épargne de Medicare) qui prennent en charge les primes de la partie B pour les personnes qui répondent à certaines qualifications financières.

Les participants peuvent interrompre leur couverture à tout moment mais ils doivent payer une prime supplémentaire si elles se réinscrivent.

Les services couverts

La partie B couvre une partie des prestations suivantes: coûts des services d’un médecin; soins ambulatoires (p. ex., soins au service des urgences, intervention ambulatoire, dialyse), sous certaines restrictions; kinésithérapie ambulatoire, orthophonie et ergothérapie; examens diagnostiques, y compris rx à domicile; prothèses et orthèses; et équipement médical durable à domicile. Lorsque la chirurgie est recommandée, la partie B couvre une partie du coût d'un second avis facultatif et, si ces avis diffèrent, d'un 3e avis.

La partie B couvre également les services d’une ambulance médicalement nécessaire, certains services et fournitures non couverts par la partie a (p. ex., sacs de colostomie, prothèses), manipulations du rachis par un chiropracteur diplômé pour sub-luxation confirmée par rx, médicaments et services dentaires si nécessaires dans le cadre d’un traitement médical, services d’optométrie pour des lentilles après intervention chirurgicale pour cataracte, conseil pour arrêter de fumer et les services d’assistants médicaux, d’infirmiers praticiens, de psychologues cliniques et d'assistants sociaux exerçant en cliniques. Les soins ambulatoires pour la santé mentale sont couverts, sous certaines conditions.

Les médicaments et produits biologiques qui ne peuvent être pris par le patient (p. ex., médicaments IV), certains médicaments anticancéreux oraux et certains médicaments destinés aux patients de soins palliatifs sont couverts par la partie B. Cependant, à moins que le patient ne soit inscrit dans un programme de soins pris en charge, la Partie B ne couvre généralement pas les médicaments pris en ambulatoire.

La partie B couvre plusieurs services préventifs, y compris la tomodensitométrie osseuse, la mesure du cholestérol sérique, le dépistage de l’anévrisme de l’aorte abdominale, les services liés à la prise en charge du diabète (dépistage, fournitures, auto-formation en soins et examens des yeux et pieds), le dépistage du cancer colorectal, le dépistage du cancer de la prostate et le test de l’Ag spécifique de la prostate, le premier examen clinique (" Examen d’entrée à Medicare "), le dépistage du glaucome, les vaccinations (grippe, pneumocoque, hépatite B), les mammographies et test de Papanicolaou (Pap test). La Partie B ne couvre pas les examens oculaires, orthopédiques ou dentaires de routine.

Remboursement des médecins

Dans le cadre de la Partie B, les médecins peuvent choisir d’être payés directement par l’assurance maladie (tiers payant), en recevant 80% du tarif autorisé directement du programme de sécurité sociale, une fois la franchise payée. Si les médecins acceptent le tiers payant, leurs patients ne sont responsables que du paiement de la franchise. Les médecins qui n’acceptent pas le tiers payant pour les paiements par l’assurance-maladie (ou l’appliquent de façon sélective) peuvent facturer les patients jusqu’à 115% du tarif autorisé; le patient reçoit le remboursement (80% du tarif autorisé) de l’assurance-maladie. Les médecins sont passibles d’amendes si leurs tarifs sont supérieurs aux tarifs maximums autorisés par l'assurance-maladie. Les médecins qui n'acceptent pas le tiers payant de Medicare doivent remettre un devis écrit aux patients pour toute chirurgie programmée si son coût est > $ 500. À défaut, les malades peuvent réclamer ultérieurement un remboursement par le médecin de tout montant payé au-delà du tarif autorisé.

Les paiements de Medicare versés aux médecins ont été critiqués parce qu’insuffisants pour le temps passé lors de l’examen clinique et de l’état mental et pour obtenir les antécédents du patient de la part des membres d’une famille. Une grille d'honoraires Medicare basée sur une échelle de valeur relative des ressources pour les services d'un médecin a été appliquée à partir de janvier 1992 dans une tentative de corriger ce problème. Les effets de la grille d'honoraires Medicare sur les soins aux patients et sur la pratique médicale sont à déterminés, mais peu de médecins sont satisfaits. La paperasse et le temps passé à la documentation des actes ont augmenté.

Partie C (Plans Avantage de Medicare)

Ce programme (anciennement appelé Medicare+ choice) offre plusieurs alternatives aux programmes traditionnels de paiement des services. Les alternatives sont proposées par les compagnies d’assurance privées; Medicare paie à ces compagnies un montant fixe pour chaque bénéficiaire. Plusieurs types de plans sont disponibles; ils comprennent la gestion des soins, les organisations de professionnels de référence, des services privés payés à l’acte, les comptes d'épargne médicaux et les plans de soins spéciaux.

Les plans Avantage de Medicare doivent couvrir au minimum le même niveau et les types de prestations couverts par l'assurance maladie Parties A et B. Cependant, les Medicare Advantage Plans peuvent comprendre des prestations supplémentaires (p. ex., couverture pour les prothèses dentaires, médicaments sur ordonnance, lunettes standards), bien que les adhérents puissent verser une prime mensuelle supplémentaire pour les avantages supplémentaires. Les plans diffèrent quant à la liberté des adhérents de choisir leur médecin et leur hôpital, en ce qu’ils peuvent garder la couverture d’un employeur ou d’un syndicat et les coûts restants à la charge de l’adhérant, y compris combien (sinon la totalité) ils vont payer pour une assurance, s’ils paient tous les frais de la partie B et à quel montant se porte leur franchise et co-paiements. Les plans Avantage de Medicare sont disponibles dans de nombreux mais pas dans toutes les régions du pays.

Partie D

La Partie D de Medicare contribue à couvrir les coûts des médicaments sur ordonnance. Elle est facultative. Les plans sont proposés par une assurance ou d'autres entreprises privées travaillant avec Medicare. Il existe plus de 1600 plans disponibles à l'échelle nationale. Les primes augmentent généralement de 1% pour chaque mois de souscription différée après la première souscription validée par Medicare.

Médicaments remboursés

Les plans varient selon les médicaments qu'ils remboursent (listes de médicaments) ainsi que selon les pharmacies où ils peuvent être délivrés. Cependant, les listes doivent comprendre 2 médicaments efficaces dans les catégories et classes de médicaments le plus souvent prescrits aux personnes qui utilisent l'assurance-maladie Medicare. Les listes doivent également couvrir le coût de tous les médicaments disponibles appartenant aux 6 classes suivantes: anticonvulsivants, antidépresseurs, médicaments antirétroviraux, anticancéreux, antipsychotiques et immunosuppresseurs. Les listes peuvent changer au fil du temps (souvent annuellement). Les listes doivent également pouvoir faire l'objet d'une procédure d'appel par laquelle les médicaments non-remboursés peuvent être pris en charge si nécessaire.

Avantages et coûts

On s'attend à ce que les coûts augmentent annuellement jusqu'à au moins 2013. Les coûts en 2010 s'établissaient comme suit pour les prestations de base (v. Coûts des médicaments de la Partie D remboursés par Medicare D en 2010.):

  • Primes: les primes varient selon les plans mais en moyenne sont d’environ $ 31 par an.

  • Franchise annuelle: les patients paient les 310 premiers $ du coût des médicaments.

  • Quote-parts: sur les $ 2520 à payer par la suite (après les $ 310 de franchise), les patients paient 25% du coût des médicaments (quote-part ou co-paiement). Ainsi, la quote-part pour les premiers $ 2830 du coût liés aux médicaments est de $ 630 en plus des $ 310 de franchise.

  • Frais non couverts (absence de couverture): après les premiers $ 2830 versés sur le coût des médicaments, les personnes doivent payer 100% des $ 3610 qui suivent, c’est-à-dire, jusqu’à ce que le total du coût des médicaments soit égal à $ 6440 (la contribution personnelle du patient en coût total, y compris franchise et quote-parts, est de $ 4550).

  • Quote-parts réduites: une fois que le coût total annuel lié aux médicaments est > $ 6440, Medicare verse environ 95% du coût additionnel lié aux médicaments jusqu'à la fin de l'année.

De nombreuses entreprises offrent également des plans de couverture sociale étendue qui assurent une couverture plus grande (p. ex., franchises ou quote-parts moins élevées), bien que ces plans soient associés à des primes mensuelles plus élevées.

Les personnes à faible revenu et actifs minimaux (p. ex., ceux qui ont une couverture complète Medicaid, qui appartiennent à un programme d’épargne de Medicare ou qui bénéficient de garanties supplémentaires de revenu) peuvent être admissibles à une aide financière pour payer les primes, franchises et quote-parts. Au-delà de l’accès à une assistance à une assurance maladie, de nombreux États ont des programmes d’État d’assistance pharmacie qui fournissent une aide au paiement des médicaments sur ordonnance, basée sur une combinaison des paramètres tels que les besoins de la personne, son âge et ses troubles médicaux; les renseignements sur ces programmes sont délivrés par le programme d’Etat d’assistance à l’assurance maladie.

Coûts des médicaments de la Partie D remboursés par Medicare D en 2010.

Ressources dans cet article