Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Affections chirurgicales pendant la grossesse

Par Lara A. Friel, MD, PhD, University of Texas Health--Medical School at Houston

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Certains troubles traités chirurgicalement sont difficiles à diagnostiquer pendant la grossesse. Un niveau de suspicion élevé est nécessaire; supposer que tous les symptômes abdominaux sont liés à la grossesse est une erreur.

Une chirurgie lourde, en particulier intra-abdominale, augmente le risque de menace d'accouchement prématuré et de mort fœtale. Cependant, la chirurgie est bien tolérée par la femme enceinte et le fœtus lorsque le traitement de support et l’anesthésie sont adaptés (maintien de la PA et de l’oxygénation à des niveaux normaux), si bien que les médecins ne doivent pas être réticents à pratiquer une intervention; retarder le traitement d’une urgence abdominale est beaucoup plus dangereux.

Appendicite

Une appendicite peut se produire pendant la grossesse, mais est plus fréquente au début du post-partum. L'appendice remonte dans l'abdomen au fur et à mesure que la grossesse évolue. Il est donc possible que la douleur et la sensibilité ne se manifestent pas dans la classique fosse iliaque droite et la douleur peut être légère et sous forme de crampes, simulant une symptomatologie de grossesse. De plus, il est normal que la numération des globules blancs soit quelque peu élevée pendant la grossesse, ce qui rend ce test encore moins utile que d'habitude. Des bilans cliniques et échographiques et des échographies avec compression graduelle peuvent s'avérer utiles.

La mortalité consécutivement à une rupture de l'appendice est plus élevée pendant la grossesse et particulièrement au post-partum du fait du retard au diagnostic. Ainsi, si une appendicite est suspectée, un bilan chirurgical (laparoscopie ou laparotomie selon le stade de la grossesse) doit être effectué sans retard.

Kystes ovariens bénins

Ces kystes sont fréquents pendant la grossesse. Les kystes qui apparaissent pendant les 14 à 16 premières sem sont souvent des kystes lutéaux, qui se résorbent spontanément. Une torsion annexielle peut être observée ( Torsion annexielle). Si la torsion annexielle ne se résout pas, un traitement chirurgical pour détordre l'ovaire ou une ablation des annexes peut être nécessaire. Après 12 semaines, les kystes sont difficiles à palper, car les ovaires, remontant avec l'utérus, sortent du petit bassin.

Les masses ovariennes sont dans un premier temps évaluées par échographie ( Masses ovariennes bénignes). Le bilan définitif (p. ex., excision) est retardé, si possible, jusqu’après la 14e sem, sauf si un des événements suivants se produit:

  • Le kyste grossit de manière ininterrompue.

  • Le kyste est douloureux.

  • Le kyste présente les caractéristiques rx d'un cancer (p. ex., une composante solide, des végétations, une taille > 6 cm, une forme irrégulière).

Pathologies de la vésicule biliaire

Cette maladie survient occasionnellement pendant la grossesse. Si possible, le traitement est en attente; en l’absence d’évolution favorable, une chirurgie est nécessaire.

Occlusion intestinale

Une occlusion intestinale pendant la grossesse peut entraîner une gangrène intestinale associée à une péritonite et à une mortalité ou morbidité maternelle ou fœtale. Si la femme enceinte présente une symptomatologie et des facteurs de risque d'occlusion intestinale (p. ex., antécédents d'intervention chirurgicale abdominale, infection intra-abdominale), une laparotomie exploratrice est indiquée en urgence.