Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Diminution de la réserve ovarienne

Par Robert W. Rebar, MD, Western Michigan University Homer Stryker M.D. School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La diminution de la réserve ovarienne est une diminution de la quantité ou de la qualité des ovocytes aboutissant à une diminution de la fertilité.

La réserve ovarienne peut commencer à se réduire à partir de 30 ans ou même plus tôt et diminue rapidement après 40 ans. Des lésions ovariennes peuvent réduire également la réserve folliculaire. L'âge est un facteur de risque de diminution de la réserve ovarienne, mais l'âge et la diminution de la réserve ovarienne sont des facteurs indépendants de prédiction de l'infertilité et donc d'une réponse plus faible au traitement de l'infertilité.

Diagnostic

  • Taux de FSH et d'œstradiol, parfois après stimulation par le clomiphène

  • Taux d'hormone antimüllérienne (AMH) et comptage des follicules antraux

Les examens évaluant la diminution de la réserve ovarienne sont envisagés chez la femme de 35 ans, celle qui a subi une chirurgie ovarienne ou celle chez qui les traitements tels que la stimulation ovarienne par gonadotrophines exogènes n'ont pas donné de résultats. Des taux de folliculostimuline (hormone folliculo-stimulante) (FSH) > 10 mUI/mL ou des taux d'œstradiol< 80 pg/mL au 3e j du cycle menstruel suggèrent également ce diagnostic. Le diagnostic peut également être établi en administrant du clomiphène 100 mg po 1 fois/j du 5e au 9e j du cycle menstruel (test de stimulation par le citrate de clomiphène). Une augmentation très importante de la FSH et de l'œstradiol du 3e au 10e j du cycle indique une diminution de la réserve.

Le taux d'hormone antimüllérienne est un facteur prédictif fiable du début du déclin de la fonction ovarienne. De plus en plus, la mesure de l'hormone antimüllérienne est utilisée pour évaluer la réserve ovarienne. Un taux d'hormone antimüllérienne faible prédit moins de chances de grossesse après une FIV; la grossesse est rare lorsque le taux est trop faible pour être détecté. Le comptage des follicules antraux est le nombre total de follicules qui mesurent de 2 à 10 mm (diamètre moyen) dans les deux ovaires pendant la phase folliculaire précoce; le comptage des follicules antraux est déterminé par échographie transvaginale. Si le comptage des follicules antraux est faible (3 à 10), une grossesse après une FIV est moins probable.

Traitement

La grossesse étant encore possible, le traitement est individualisé en fonction de la situation et de l'âge de la femme. Si la femme a > 42 ans ou que la réserve ovarienne est diminuée, une reproduction assistée utilisant des ovocytes de donneuses peut être nécessaire.