Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Lésions pelviennes et dysfonctions tubaires

Par Robert W. Rebar, MD, Western Michigan University Homer Stryker M.D. School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La dysfonction tubaire correspond à l'obstruction des trompes de Fallope ou à une dysfonction épithéliale qui altèrent la motilité des zygotes; les lésions pelviennes sont des anomalies structurelles qui peuvent nuire à la fécondation ou à l'implantation.

Étiologie

Les dysfonctions tubaires peuvent résulter de

  • Maladie pelvienne inflammatoire

  • Présence d'un dispositif intra-utérin (une cause rare d'infection pelvienne)

  • Appendice rompu

  • Antécédents chirurgicaux abdominaux causes d'adhérences pelviennes

  • Troubles inflammatoires (p. ex., tuberculose)

  • Grossesse extra-utérine

Les lésions pelviennes qui peuvent bloquer la fertilité sont

  • Adhérences intrautérines (syndrome d'Asherman)

  • Fibromes obstruant les trompes de Fallope ou provoquant la distorsion la cavité utérine

  • Certaines malformations

  • Adhérences pelviennes

L'endométriose peut entraîner des lésions tubaires, utérines ou autres qui altèrent la fertilité.

Diagnostic

  • Hystérosalpingographie

  • Parfois, laparoscopie ou hystérosonographie

Tous les bilans d'infertilité comprennent une évaluation des trompes de Fallope. Le plus souvent, une hystérosalpingographie (radioscopie de l'utérus et des trompes de Fallope après injection d'un agent rx-opaque dans l'utérus) est effectuée 2 à 5 après la fin du flux menstruel. L’hystérosalpingographie trompe rarement quand elle indique une perméabilité tubaire, mais elle indique faussement une sténose tubaire dans environ 15% des cas. Cet examen peut également détecter certaines lésions pelviennes et intra-utérines. Pour des raisons non déterminées, la fertilité chez la femme semble plus importante après une hystérosalpingographie lorsque les résultats des tests sont normaux. Ainsi, si les résultats de l'hystérosalpingographie sont normaux, les examens diagnostiques complémentaires des fonctions tubaires peuvent être retardés de plusieurs cycles chez une femme jeune.

Un examen plus poussé des lésions tubaires peut être effectué par laparoscopie. Les lésions intra-utérines peuvent être détectées ou explorées plus en détail par hystérosonographie (injection de liquide isotonique dans le col de l'utérus pendant l'échographie) ou par hystéroscopie. Le diagnostic et le traitement sont souvent effectués simultanément pendant la laparoscopie ou l'hystéroscopie.

Traitement

  • Laparoscopie ou hystéroscopie pour restaurer la perméabilité

Pendant la laparoscopie, des adhérences pelviennes peuvent être sectionnées ou l'endométriose pelvienne peut être coagulée au laser ou retirée. Pendant une hystéroscopie, des adhérences peuvent être sectionnées et les fibromes sous muqueux et les polypes intra-utérins peuvent être résequés. Les taux de grossesse après de tels traitements sont faibles, si bien que les techniques de reproduction assistée sont souvent nécessaires.