Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Revue générale des infertilités

Par Robert W. Rebar, MD, Western Michigan University Homer Stryker M.D. School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'infertilité est habituellement définie comme l'incapacité d'un couple à concevoir après 1 an de rapports sexuels non protégés.

Des rapports sexuels fréquents et non protégés, induisent une grossesse chez 50% des couples dans les 3 mois, chez 75% des couples dans les 6 mois et chez 90% des couples sous 1 an.

L'infertilité peut être provoquée par les causes suivantes:

  • Les troubles spermatiques (≥ 35% des couples)

  • Diminution de la réserve ovarienne ou les dysfonctionnements ovulatoires (20%)

  • Dysfonctions tubaires et lésions pelviennes (30%)

  • Glaire cervicale anormale ( 5%)

  • Facteurs non identifiés (10%)

L'incapacité à concevoir entraîne souvent des sentiments de frustration, de colère, de culpabilité, d'amertume et d'inutilité.

Les couples désirant avoir un enfant sont encouragés à avoir des rapports sexuels fréquents pendant les quelques jours où l'ovulation est la plus certaine, celle-ci ayant lieu probablement au milieu de la période qui sépare les dates des règles. La mesure de la température basale corporelle matinale peut permettre de déterminer la période d'ovulation en cas de cycles menstruels réguliers. Une diminution est en faveur d'une ovulation imminente; une augmentation 0,5° C est en faveur d'une ovulation qui vient de se produire. Les tests prédictifs de l'ovulation disponibles dans le commerce qui identifient le pic de l'hormone lutéinisante (LH), peuvent également permettre la détermination de la période d'ovulation et sont moins invasifs que la mesure de la température de base. La mesure matinale de la température basale corporelle peut être utile si la femme ne peut acheter ou n'a pas accès à des kits de prédiction basés sur l'hormone lutéinisante. La consommation de caféine et de tabac, qui peuvent altérer la fertilité, est déconseillée.

Si ces mesures n'entraînent pas à une grossesse, après ≥ 1 an, les deux partenaires seront évalués. L'évaluation commence par l'anamnèse, l'examen clinique et le conseil. On vérifie que l'homme n'est pas atteint de troubles spermatiques et que la femme n'est pas porteuse de troubles ovulatoires et tubaires ni de lésions pelviennes. L'évaluation est réalisée avant 1 an si

  • La femme a > 35 ans.

  • La femme a des menstruations rares.

  • La femme a une anomalie connue de l'utérus, des trompes de Fallope, ou des ovaires.

  • L'homme est connu pour être subfertile ou est à risque d'hypofertilité.

Des groupes de soutien pour les couples (p. ex., l’American Fertility Association, RESOLVE) peuvent faciliter la recherche de solutions. Un clinicien doit suggérer l'adoption si la probabilité de concevoir est faible (généralement confirmée après 3 ans de l'infertilité, même chez les femmes de < 35, ou après 2 ans de traitement).