Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Adénomyose utérine

Par S. Gene McNeeley, MD, Clinical Professor;Chief of Gynecology, Center for Advanced Gynecology and Pelvic Health, Michigan State University, College of Osteopathic Medicine;Trinity Health

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'adénomyose utérine correspond à la présence de glandes de l'endomètre et du stroma de la musculature utérine; elle tend à provoquer une augmentation diffuse du volume de l'utérus.

Dans l'adénomyose, le tissu endométrial ectopique tend à induire une augmentation diffuse de volume de l'utérus (utérus globulaire). L'utérus peut doubler ou tripler de taille, mais généralement ne dépasse pas la taille d'un utérus à 12 semaines de gestation.

La prévalence réelle est inconnue, en partie parce que le diagnostic est difficile à établir. Cependant, l'adénomyose est le plus souvent détectée fortuitement au cours du bilan d'une endométriose, de fibromes ou de douleurs pelviennes. Une parité supérieure augmente le risque.

Symptomatologie

Les symptômes habituels sont des saignements menstruels importants, une dysménorrhée, et une anémie. Une douleur pelvienne chronique peut également être présente.

Les symptômes peuvent disparaître après la ménopause.

Diagnostic

  • Habituellement échographie ou IRM

Le diagnostic est suggéré par les symptômes et l'augmentation diffuse du volume de l'utérus chez des patientes qui n'ont pas d'endométriose ou de fibromes. L'échographie transvaginale et l'IRM sont couramment utilisées pour le diagnostic, bien que le diagnostic de certitude nécessite une histologie après l'hystérectomie.

La biopsie à l'aiguille est effectuée de façon occasionnelle (p. ex., lorsqu'un cancer de l'endomètre doit être exclu); sa précision peut être limitée, principalement par l'erreur d'échantillonnage.

Traitement

  • Hystérectomie

Le traitement le plus efficace est l'hystérectomie. Il est possible d'essayer des traitements hormonaux similaires à ceux utilisés pour traiter l'endométriose ( Endométriose : Traitement). Le traitement par des contraceptifs oraux peut être essayé, mais est généralement inefficace. Un dispositif intra-utérin au lévonorgestrel peut permettre de contrôler la dysménorrhée et les saignements.