Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Kystes des glandes de Bartholin

Par S. Gene McNeeley, MD, Hutzel Women’s Hospital;Michigan State University, College of Osteopathic Medicine, Hutzel Women’s Health Specialists

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les kystes des glandes de Bartholin sont remplis de mucus et peuvent apparaître de l’un ou l'autre côté de la fourchette vulvaire. Ce sont les kystes vulvaires les plus fréquents. Les symptômes des gros kystes comprennent une irritation vulvaire, une dyspareunie, une douleur pendant la marche et une asymétrie vulvaire. Les kystes de Bartholin peuvent s'abcéder et sont alors douloureux et habituellement rouges. Le diagnostic repose sur l'examen clinique. Les grands kystes et abcès nécessitent un drainage et parfois une exérèse; l’abcès nécessite parfois un traitement antibiotique.

Les glandes de Bartholin sont rondes, très petites, non palpables et profondément enchâssées dans la partie postéro-latérale de l'orifice vaginal. L'obstruction du canal de Bartholin entraîne une accumulation de mucus dans la glande avec formation d'un kyste. La cause de l'obstruction est habituellement inconnue. Exceptionnellement, les kystes résultent d'une infection sexuellement transmissible (p. ex., gonococcie).

Ces kystes se développent chez environ 2% des femmes, habituellement entre 20 et 30 ans. Avec l'âge, les kystes ont moins de probabilité de se développer.

Un kyste peut s'infecter et former un abcès. Les cancers de la vulve se développent rarement à partir des glandes de Bartholin ( Cancer de la vulve).

Symptomatologie

La plupart des kystes sont asymptomatiques, mais les grands kystes peuvent irriter et s'avérer gênants lors des rapports sexuels et de la marche. La plupart des kystes sont non douloureux à la pression, unilatéraux et palpables près de l'orifice vaginal. Les kystes peuvent refouler la grande lèvre homolatérale, entraînant une asymétrie vulvaire.

Les abcès entraînent de douleurs vulvaires importantes et parfois de la fièvre; ils sont douloureux et typiquement érythémateux. Un écoulement vaginal peut être présent. Des maladies sexuellement transmissibles peuvent coexister.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic repose habituellement sur l'examen clinique. Un prélèvement vaginal sera réalisé, si un écoulement est présent; le bilan de maladies sexuellement transmissibles est envisagé dans ces cas. Chez la femme de > 40 ans, une biopsie-exérèse doit être effectuée pour éliminer un cancer de la vulve.

Traitement

  • Chirurgie pour les kystes symptomatiques et pour tous les kystes chez la femme de > 40 ans

Chez la femme de < 40 ans, les kystes asymptomatiques ne nécessitent pas de traitement. Les kystes symptomatiques peuvent nécessiter une intervention chirurgicale. Les kystes récidivent fréquemment après un drainage simple. La chirurgie vise donc à créer une ouverture permanente du canal vers l'extérieur. Généralement, une des opérations suivantes est effectuée:

  • Pose d'un cathéter: il est possible de poser puis de gonfler un petit cathéter à ballonnet dans le kyste puis de le laisser dans le kyste pendant 4 à 6 sem; cette procédure stimule la fibrose et induit une ouverture permanente.

  • Marsupialisation: suture des bords éversés du kyste à l’extérieur.

Les kystes récurrents peuvent nécessiter une exérèse.

Chez la femme de > 40 ans, tous les kystes doivent être chirurgicalement explorés et enlevés par biopsie-exérèse.

Les abcès sont traités par antibiotiques oraux à large spectre (p. ex., céphalexine 500 mg q 6 h pendant 7 à 10 j) et par l'insertion d'un cathéter à ballonnet.

Ressources dans cet article