Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Kystes vulvaires par inclusion et kystes épidermiques

Par S. Gene McNeeley, MD, Hutzel Women’s Hospital;Michigan State University, College of Osteopathic Medicine, Hutzel Women’s Health Specialists

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les kystes vulvaires par inclusion contiennent un tissu épithélial; les kystes épidermiques vulvaires se développent à partir des glandes sébacées. Les deux types de kystes peuvent finalement se tuméfier par accumulation de débris cellulaires et s'infectent parfois.

Les kystes par inclusion sont les kystes vulvaires les plus fréquents; ils peuvent également se former dans le vagin. Ils peuvent provenir d'un traumatisme (p. ex., lacération, réparation d'une épisiotomie) qui bloque les tissus épithéliaux viables sous la surface ou peuvent se développer spontanément. Les kystes épidermiques résultent de l'obstruction de canaux de glandes sébacées.

Les kystes non infectés sont habituellement asymptomatiques mais entraînent parfois une irritation; ils sont de couleur blanche ou jaune et mesurent habituellement < 1 cm. Les kystes infectés peuvent être rouges et douloureux et entraîner une dyspareunie.

Le diagnostic est clinique. L’exérèse n’est indiquée que pour les kystes symptomatiques; un anesthésique local peut être utilisé.

Ressources dans cet article