Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Torsion annexielle

Par S. Gene McNeeley, MD, Clinical Professor;Chief of Gynecology, Center for Advanced Gynecology and Pelvic Health, Michigan State University, College of Osteopathic Medicine;Trinity Health

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La torsion d'annexe est une rotation de l'ovaire et parfois de la trompe de Fallope qui peut gêner l'apport artériel et entraîner une ischémie.

Les torsions d'annexes sont rares et se produisent le plus souvent chez la femme en âge de procréer. Elles témoignent habituellement d'une anomalie ovarienne.

Les facteurs de risque sont les suivants:

  • Grossesse

  • L'induction de l'ovulation

  • L'augmentation de volume de l'ovaire > 4 cm (en particulier par des tumeurs bénignes)

Les tumeurs bénignes sont plus susceptibles de se tordre que les malignes. La torsion de l'annexe normale est rare, mais plus fréquente chez l'enfant que chez l'adulte.

Typiquement, un ovaire est impliqué, mais parfois la trompe de Fallope est également atteinte. La torsion d'annexe peut provoquer une péritonite.

Symptomatologie

La torsion entraîne une douleur pelvienne intense brutale et parfois des nausées et des vomissements. Durant des jours et parfois des semaines avant l'apparition de cette douleur soudaine, une douleur intermittente, type colique, peut être observée, résultant probablement d'une torsion/détorsion qui guérit spontanément. Une sensibilité lors de mobilisation utérine, une masse annexielle unilatérale sensible et des signes péritonéaux sont habituellement présents.

Diagnostic

  • Échodoppler couleur transvaginal

Une torsion d'annexe est suspectée sur des symptômes typiques (c'est-à-dire, douleur pelvienne grave, intermittente) et des signes péritonéaux inexpliqués, plus une douleur sévère à la mobilisation du col ou une masse annexielle. La douleur peut être unilatérale.

Le diagnostic est habituellement confirmé par échodoppler transvaginal.

Traitement

  • Chirurgie pour sauver l'ovaire

Si une torsion est suspectée ou confirmée par échographie, une cœlioscopie ou une laparotomie est pratiquée immédiatement pour tenter de sauver par détorsion l'ovaire et la trompe de Fallope. Une salpingo-ovariectomie peut être indiquée devant des tissus non viables ou nécrosés. Si un kyste ovarien ou une masse ovarienne sont présents et si l'ovaire peut être sauvé, une cystectomie est effectuée. Sinon, une ovariectomie est nécessaire.