Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Cancer des trompes de Fallope

Par Pedro T. Ramirez, MD, The University of Texas MD Anderson Cancer Center ; David M. Gershenson, MD, The University of Texas MD Anderson Cancer Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le cancer des trompes de Fallope est habituellement un adénocarcinome, se révélant par une masse annexielle ou des symptômes atypiques. Le diagnostic, la classification par stade et le traitement sont chirurgicaux.

Le cancer primitif des trompes de Fallope est rare. L'âge moyen au diagnostic est de 50 à 60 ans. Les facteurs de risque sont la salpingite chronique, d'autres maladies inflammatoires (p. ex., tuberculose), et une infertilité.

La plupart (> 95%) des cancers des trompes sont des adénocarcinomes papillaires séreux; très peu sont des sarcomes. La dissémination, comme pour le cancer de l'ovaire, se fait par extension directe, par ensemencement péritonéal ou par le drainage lymphatique.

Symptomatologie

La plupart des patientes ont initialement une masse annexielle ou de vagues symptômes abdominaux ou pelviens (p. ex., inconfort abdominal, des ballonnements, des douleurs). Quelques patientes ont initialement un tableau d'hydrosalpinx (triade associant douleurs pelviennes, pertes aqueuses abondantes et masse annexielle), qui est plus spécifique.

Diagnostic

  • TDM

  • La biopsie chirurgicale est nécessaire pour confirmer le diagnostic et pour estimer le stade

Habituellement, une TDM est réalisée. Une distension massive annexielle et un ovaire normal suggèrent un cancer des trompes de Fallope. Un test de grossesse est pratiqué pour éliminer une grossesse extra-utérine sauf si les patientes sont ménopausées.

Si un cancer est suspecté, une intervention chirurgicale est nécessaire pour le diagnostic, la classification par stades et le traitement. La classification par stade (semblable à celle du cancer de l'ovaire) nécessite:

  • Des lavages du pelvis, des gouttières pariétocoliques et des récessus diaphragmatiques

  • Des biopsies péritonéales pelviennes et abdominales multiples

  • Un curage ganglionnaire pelvien et lomboaortique

Traitement

  • Hystérectomie totale par voie abdominale, salpingo-ovariectomie bilatérale et omentectomie supracolique

Le traitement est l'hystérectomie totale par voie haute, avec salpingo-ovariectomie bilatérale et omentectomie. Si le cancer est à un stade plus avancé, une chirurgie de réduction tumorale est indiquée.

Le traitement post-opératoire est identique à celui du cancer de l'ovaire. La radiothérapie externe est rarement indiquée.