Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Anémie hémolytique traumatique

(Anémie hémolytique microangiopathique)

Par Alan E. Lichtin, MD, Associate Professor;Staff Hematologist-Oncologist, Cleveland Clinic Lerner College of Medicine;Cleveland Clinic

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'anémie hémolytique mécanique est une hémolyse intravasculaire due à des contraintes mécaniques excessives ou des turbulences dans la circulation.

Le traumatisme peut provenir

  • De l'extérieur du vaisseau, comme en cas d'impacts squelettiques, p. ex., du fait de frappes du pied répétitif (hémoglobinurie de marche), d'un coup de karaté, ou de jouer du tambour à la main

  • De l'intérieur du cœur par passage à travers un gradient de pression, comme en cas de sténose aortique calcifiée ou en raison d'une valvule aortique prothétique défectueuse

  • Dans les artérioles, comme en cas d'hypertension sévère (en particulier maligne), de certaines tumeurs malignes, ou de polyartérite noueuse

  • Dans les artérioles terminales, souvent à travers des dépôts de fibrine, comme dans le purpura thrombocytopénique thrombotique et la coagulation intravasculaire disséminée

Le traumatisme entraîne la formation de fragments de globules rouges de forme étrange (p. ex., en triangle, en casque), appelés schizocytes, dans le sang périphérique; leur apparition sur le frottis périphérique est un élément diagnostique. Les schizocytes de petite taille font baisser le VGM avec une courbe de distribution des volumes des globules rouges élargie (reflet de la variabilité du volume des globules rouges).

Le traitement vise le processus sous-jacent. Une anémie ferriprive résultant d'une hémosidérinurie chronique s'ajoute parfois à l'hémolyse et répond à un traitement martial lorsqu'elle est présente.