Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Séquelles cliniques du cancer

Par Bruce A. Chabner, MD, Director of Clinical Research;Professor of Medicine, Massachusetts General Hospital Cancer Center;Harvard Medical School ; Elizabeth Chabner Thompson, MD, MPH, Founder, BFFL Co

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le cancer peut engendrer des douleurs, une perte de poids, de la fatigue ou une obstruction des viscères. Le décès est généralement dû à une déshydratation et à une défaillance organique.

La douleur en cas de cancer métastatique est souvent due à la présence de métastases osseuses, à l'atteinte d'un nerf ou d'un plexus, à la pression exercée par la masse tumorale ou à la présence d'un épanchement tumoral. Une prise en charge très active de la douleur est essentielle dans le traitement du cancer et le maintien de la qualité de vie ( Traitement de la douleur).

Les épanchements pleuraux, lorsqu'ils sont symptomatiques, doivent être ponctionnés et surveillés afin de dépister une récidive. Si l'épanchement se reconstitue rapidement, une thoracostomie a minima avec mise en place d'un drain ( Comment réaliser une thoracostomie) et l'injection d'un agent sclérosant doit être proposée.

Une compression de la moelle épinière ( Compression de la moelle épinière) peut résulter d'une propagation du cancer aux vertèbres et nécessite une intervention chirurgicale ou une radiothérapie immédiates. La symptomatologie peut comprendre des douleurs dorsales, des paresthésies des membres inférieurs et des dysfonctionnements intestinaux et vésicaux. Le diagnostic est confirmé par la TDM ou l'IRM.

Les caillots dans les veines des membres inférieurs, qui provoquent une embolie pulmonaire, sont fréquents en cas de tumeurs du pancréas, du poumon et d'autres tumeurs solides et en cas de tumeurs cérébrales. Les tumeurs libèrent des substances procoagulantes, telles que le facteur tissulaire, d'où une hypercoagulabilité notamment après la chirurgie. Les anticoagulants sont nécessaires pour éviter une embolie pulmonaire.

Les conséquences métaboliques et immunitaires du cancer comprennent l'hypercalcémie, l'hyperuricémie, l'augmentation de la production d'ACTH, l'apparition d'Ac qui induisent un trouble neurologique, une anémie hémolytique et de nombreuses autres complications paranéoplasiques ( Syndromes paranéoplasiques).