Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Revue générale des arboviroses, des arénaviroses et des filoviroses

Par Craig R. Pringle, BSc, PhD, University of Warwick

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Le terme d'arbovirus (arthropod-borne virus) s'applique à tout virus transmis aux humains et/ou à d'autres vertébrés par certains types d'arthropodes hématophages, principalement les insectes (mouches et moustiques) et arachnides (tiques). L'arbovirus ne fait pas partie du système actuel de classification des virus, qui est basé sur la nature et la structure du génome viral. Les familles présentes dans le système actuel de classification qui comptent quelques arbovirus parmi leurs membres comprennent

  • Bunyaviridae (dont les bunyavirus, les phlebovirus, les nairovirus et les hantavirus)

  • Flaviviridae (ne comprend que les flavivirus)

  • Reoviridae (dont les coltivirus et les orbiviruses)

  • Togaviridae (dont les alphavirus)

La plupart des virus associés aux fièvres hémorragiques sont classés en familles Arenaviridae et Filoviridae. Cependant, certains flavivirus (fièvre jaune, dengue), certains Bunyaviridae (virus de la vallée du Rift, de la fièvre hémorragique Crimée-Congo et les hantavirus) peuvent être associés à des symptômes hémorragiques.

Le nombre d'arbovirus est > 250 et leur distribution s'étend au monde entier; au moins 80 sont pathogènes pour l'homme. Les oiseaux sont souvent des réservoirs pour les arbovirus, qui sont transmis par les moustiques aux chevaux, à d'autres animaux domestiques et à l'homme. La plupart des arboviroses ne sont pas transmissibles par l’homme, peut-être parce que la virémie typique est insuffisante pour infecter l’arthropode vecteur; les exceptions sont la dengue, la fièvre jaune et le chikungunya qui peuvent être transmis d'homme à homme par les moustiques. Certaines infections (p. ex., virus West Nile [virus du Nil occidental], fièvre à tiques du Colorado, la dengue) peuvent être transmises par transfusion sanguine ou des dons d’organes. Les réservoirs des bunyavirus comprennent les insectes et les vertébrés, en particulier les rongeurs. Ces virus contaminent l'homme directement à partir de leurs réservoirs, mais une transmission interhumaine peut survenir.

Les Arenaviridae comprennent le virus de la chorioméningite lymphocytaire, le virus de la fièvre de Lassa, le virus Mopeia, le virus Tacaribe, le virus Junin, le virus Lujo, et le virus Guaroa; tous sont transmis par des rongeurs et ne sont donc pas des arbovirus. La fièvre de Lassa peut se transmettre de manière interhumaine.

Filoviridae se compose de 2 genres: Ebolavirus (composé de 5 espèces) et Marburgvirus (composé de 2 espèces). Les vecteurs spécifiques de ces virus n'ont pas été confirmés, mais les chauves-souris frugivores sont les premiers candidats; ainsi, les Filoviridae ne sont pas des arbovirus. La transmission interhumaine du virus Ebola et du virus de Marburg est facile.

De nombreuses infections sont asymptomatiques. Lorsqu'elles sont symptomatiques, elles débutent en général par un syndrome grippal non spécifique, qui peut évoluer vers l'un des quelques syndromes possibles ( Arboviroses, Arénaviroses et Filoviroses). Ces syndromes comprennent des adénopathies, une éruption, une méningite aseptique, une encéphalite, des arthralgies, une arthrite et un œdème du poumon non cardiogénique. Beaucoup d'entre eux entraînent une fièvre et une tendance aux hémorragies (fièvre hémorragique). Une diminution de la synthèse des facteurs de coagulation dépendants de la vitamine K une coagulation intravasculaire disséminée et un trouble de la fonction plaquettaire contribuent aux hémorragies.

Le diagnostic de laboratoire repose souvent sur les cultures virales, la PCR, la microscopie électronique, et la détection des Ag et Ac lorsqu'ils sont disponibles.

Arboviroses, Arénaviroses et Filoviroses

Symptômes spécifiques

Agent ou maladie viral

Famille

Vecteur

Principale répartition*

Fièvre, malaise, céphalées, myalgies

Caractéristiques supplémentaires: aucune

Fièvre à tiques du Colorado

Reoviridae (Coltivirus)

Tiques

Dermacentor sp

Ouest des USA, Ouest du Canada

Fièvre à phlébotomes

Bunyaviridae (Phlebovirus)

Phlébotome

Phlebotomus sp

Bassin méditerranéen, Balkans, Moyen-Orient, Pakistan, Inde, Chine, Afrique de l'Est, Panama, Brésil

Encéphalite équine vénézuélienne

Togaviridae (Alphavirus)

Moustiques

Culex sp

Argentine, Brésil, Nord de l'Amérique du Sud, Panama, Mexique, Floride

Fièvre de la vallée du Rift

Bunyaviridae (Phlebovirus)

Moustiques

Plusieurs espèces

Afrique du Sud, Afrique de l'Est, Égypte

Adénopathie, éruption cutanée

Dengue

Flaviviridae

Moustiques

Aedes sp

Asie du Sud-Est, Afrique de l'Ouest, Océanie, Australie, Amérique du Sud, Mexique, Caraïbes, USA

Fièvre West Nile (Nil occidental)

Flaviviridae

Moustiques

Culex sp

Afrique, Moyen-Orient, Sud de la France, Russie, Inde, Indonésie, USA

Arthralgie, éruption cutanée

Chikungunya

Togaviridae (Alphavirus)

Moustiques

Aedes sp

Afrique, Inde, Guam, Asie du Sud-Est, Nouvelle-Guinée, certaines régions d'Europe

Virus Mayaro

Togaviridae (Alphavirus)

Moustiques

Haemogus sp

Brésil, Bolivie, Trinidad

Virus de la Ross River

Togaviridae (Alphavirus)

Moustiques

Aedes sp

Australie, Nouvelle-Guinée, îles Salomon, Samoa, îles Cook

Virus de la forêt de Barmah

Togaviridae (Alphavirus)

Moustiques

Aedes sp

Australie

Maladie du virus Sindbis (maladie d'Ockelbo, fièvre de Carélie)

Togaviridae (Alphavirus)

Moustiques

Culex sp

Afrique, l'Australie, ex-Union Soviétique, Finlande, Suède

Signes hémorragiques

Fièvre jaune

Flaviviridae

Moustiques

Aedes spp

Amérique Centrale et du Sud, Afrique

Dengue hémorragique

Flaviviridae

Moustiques

Aedes sp

Asie du Sud-Est, Afrique de l'Ouest, Océanie, Caraïbes

Maladie de la forêt de Kyasanur

Flaviviridae

Tiques

Haemaphysalis sp

Inde

Fièvre hémorragique d'Omsk

Flaviviridae

Tiques

Dermacentor spp

Russie

Fièvre hémorragique Crimée-Congo

Bunyaviridae (Nairovirus)

Tiques

Hyalomma sp

Afrique, Europe méditerranéenne et orientale, Inde, Chine, Moyen-Orient, ex-Union soviétique

Virus Hantaan

Bunyaviridae (Hantavirus)

Rongeurs

Korée, Japon, Chine, Asie du Sud-Est et Europe

Virus de Séoul

Bunyaviridae (Hantavirus)

Rongeurs

Corée, Japon, Europe

Virus Puumala (nephropathia epidemica [néphropathie épidémique])

Bunyaviridae (Hantavirus)

Rongeurs

Scandinavie, ex-Union Soviétique

Virus Machupo

Arenaviridae

Rongeurs

Bolivie

Virus Junin

Arenaviridae

Rongeurs

Argentine

Virus Guanarito

Arenaviridae

Rongeurs

Venezuela

Virus de la fièvre de Lassa

Arenaviridae

Rongeurs

Mastomys sp

Afrique de l'Ouest

Virus Lujo

Arenaviridae

Inconnue

Zambie

Virus Marburg

Filoviridae

Interhumain

Singe

Chauve-souris

Zimbabwe, Kenya, Ouganda, République démocratique du Congo, Afrique du Sud

Infections à virus Ébola

Filoviridae

Interhumain

Singe

Chauve-souris

Zaïre, Soudan, Guinée, Liberia, Sierra Leone, République démocratique du Congo, Gabon, Côte d'Ivoire, Ouganda

Œdème du poumon non cardiogénique

Hantavirus: Sin Nombre, Black Creek Canal, Bayou et New York-1 Rio Mamore

Bunyaviridae (Hantavirus)

Rongeurs

USA (à l'Ouest du Mississippi), Canada, Brésil, Bolivie, Paraguay, Argentine

Fièvre sévère avec syndrome de thrombopénie

Virus SFTS

Bunyaviridae

Tiques

Chine, Corée, Japon

Fièvre et atteinte du SNC

Encéphalite équine orientale

Togaviridae (Alphavirus)

Moustiques

Culex sp

Côtes Atlantique et du Golfe du Mexique aux USA, Caraïbes, nord de l'Etat de New York, Ouest du Michigan

Encéphalite équine occidentale

Togaviridae (Alphavirus)

Moustiques

USA, Canada, Amérique Centrale et du Sud

Virus West Nile (virus du Nil occidental)

Flaviviridae

Moustiques

Culex sp

Afrique, Moyen-Orient, Sud de la France, ex-Union Soviétique, Inde, Indonésie, USA

Encéphalite de St. Louis

Flaviviridae

Moustiques

Culex sp

USA, Caraïbes

Encéphalite équine vénézuélienne

Togaviridae (Alphavirus)

Moustiques

Culex sp

Argentine, Brésil, Nord de l'Amérique du Sud, Panama, Mexique, Floride

Encéphalite La Crosse

Bunyaviridae

Moustiques

Aedes spp.

États du Nord et du Centre des USA, New York

Encéphalite japonaise

Flaviviridae

Moustiques

Culex sp

Japon, Korée, Chine, Inde, Philippines, Asie, Russie

Virus Powassan

Flaviviridae

Tique

Est du Canada, New York

Encéphalite de la Murray Valley

Flaviviridae

Moustiques

Culex sp

Australie, Nouvelle-Guinée

Maladie de la forêt de Kyasanur

Flaviviridae

Tiques

Inde

Encéphalite transmise par les tiques

Flaviviridae

Tiques

Haemaphysalis sp

Europe, Balkans, Russie

Chorioméningite lymphocytaire

Arenaviridae

Rongeurs

Transplantation

USA, Argentine, Allemagne, Balkans

*Les changements de conditions climatiques peuvent affecter la portée géographique des arbovirus en étendant ou en contractant les habitats de leurs vecteurs.

La fièvre de la vallée du Rift provoque également une hémorragie, une méningo-encéphalite et des troubles oculaires.

Les hantavirus Séoul, Puumala, Dobrava et Hantaan provoquent une fièvre hémorragique avec syndrome rénal.

Traitement

  • Soins de support

  • Parfois, ribavirine

Le traitement de la plupart de ces infections est de support. Dans les fièvres hémorragiques, l'hémorragie peut nécessiter l'administration de phytonadione (vitamine K1, Traitement dans Carence en vitamine K). La transfusion de culots de globules rouges ou de plasma frais congelé peut également être nécessaire. L'aspirine et autres AINS sont contre-indiqués en raison de leur activité antiplaquettaire.

La ribavirine 30 mg/kg IV (maximum 2 g) en dose de charge suivie par 16 mg/kg IV (maximum 1 g/dose) q 6 h pendant 4 j, puis 8 mg/kg IV (maximum 500 mg/dose) q 8 h pendant 6 j est recommandée pour la fièvre hémorragique provoquée par les arénavirus ou les bunyavirus y compris la fièvre de Lassa, la fièvre de la vallée du Rift et la fièvre hémorragique Crimée-Congo. Pour la posologie dans la fièvre hémorragique avec syndrome rénal Fièvre hémorragique avec syndrome rénal : Traitement. Le traitement antiviral dans les autres syndromes n'a pas été suffisamment évalué. La ribavirine ne s'est pas avérée efficace dans des modèles animaliers d'infections à flavivirus et à filovirus.

Prévention

L'abondance et la diversité des arbovirus signifie qu'il est souvent plus facile et moins coûteux de contrôler les arboviroses en détruisant leurs arthropodes vecteurs, la prévention des morsures, et en éliminant leurs habitats de reproduction que par le développement de vaccins spécifiques ou par des traitements médicamenteux. À l'heure actuelle, il n'existe de vaccins efficaces que pour le virus de la fièvre jaune et le virus de l'encéphalite japonaise. Des vaccins contre l'encéphalite à tiques sont disponibles en Europe, en Russie et en Chine, mais ils ne sont pas disponibles aux USA.

Les maladies transmises par les moustiques ou les tiques peuvent en général être évitées par le port de vêtements couvrant le corps au maximum, par l'utilisation de répulsifs (p. ex., DEET [diéthyltoluamide]) et en limitant l'exposition aux insectes (p. ex., pour les moustiques, en limitant le temps passé à l’extérieur dans les régions humides; pour les tiques Prévention des morsures de tiques).

Les maladies transmises par les excretas des rongeurs peuvent être évitées en obturant les entrées susceptibles de permettre aux rongeurs de pénétrer dans les habitations et les bâtiments environnants, en les empêchant d'accéder à la nourriture et en éliminant leurs habitats potentiels autour des habitations. Des recommandations pour l'élimination des rongeurs et le travail dans les zones potentiellement souillées par les excrétas de rongeurs sont disponibles auprès du Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

La transmission des virus filovirus Ebola et Marburg est principalement interhumaine, la prévention de l'extension exige des mesures de quarantaine stricte.

Ressources dans cet article