Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Antibiotiques polypeptides: bacitracine, colistine, polymyxine B

Par Hans P. Schlecht, MD, MSc, Department of Medicine, Division of Infectious Diseases & HIV Medicine, Drexel University College of Medicine ; Christopher Bruno, MD, Division of infectious Diseases & HIV Medicine, Drexel University College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les antibiotiques polypeptidiques agissent par rupture des parois cellulaires bactériennes ( Polypeptides).

Polypeptides

Bacitracine

Colistine

Polymyxine B

La bacitracine est un antibiotique polypeptidique qui inhibe la synthèse de la paroi cellulaire et est active contre les micro-organismes Gram positifs.

La colistine (polymyxine E) et la polymyxine B sont des antibiotiques polypeptidiques cationiques qui désorganisent la membrane cellulaire externe des bactéries en se liant à la membrane anionique externe, neutralisant ainsi la toxicité des bactéries et provoquant la mort des cellules bactériennes.

Le méthane sulfonate de colistine (colistiméthate sodique) est une préparation parentérale d’un promédicament qui est transformé en colistine dans le sang et l’urine. Le colistiméthate sodique est moins toxique que la colistine.

Les polypeptides autres que la colistine sont généralement utilisés localement; leur absorption systémique est négligeable.

Indications

Les polypeptides sont utilisés dans différents types d'infections ( Certaines des utilisations cliniques des polypeptides).

La bacitracine est principalement utilisée comme un traitement topique pour

  • Infections cutanées superficielles causées par Staphylococcus aureus

La polymyxine B et la colistine ont une activité bactéricide rapide et concentration-dépendant ( Efficacité) contre

  • La plupart des bacilles Gram négatifs aérobies et facultatifs, y compris Pseudomonas aeruginosa et Acinetobacter sp

Ces médicaments ne sont pas actifs contre Proteus, Providencia, Burkholderia, et Serratia spp et certains anaérobies obligatoires, y compris les Bacteroides fragilis et les bactéries à Gram positif. L'apparition d'une résistance bactérienne est rare.

La prévalence croissante des bacilles Gram négatifs extensivement résistants aux médicaments dans les hôpitaux a conduit à une résurgence de l'utilisation de la colistine IV dans les infections systémiques graves (p. ex., la pneumonie associée à la ventilation, les bactériémies). Cependant, la polymyxine B et la colistine IV ne doivent généralement être utilisées que s'il n'existe pas d'options moins toxiques.

Certaines des utilisations cliniques des polypeptides

Préparation

Utilisations

Commentaires

Associations

Une pommade contenant de la bacitracine associée à de la néomycine et/ou à de la polymyxine B

Plaies cutanées surinfectées

Aucune confirmation de l'efficacité clinique

Pulvérisation contenant de la néomycine, bacitracine et la polymyxine

La prévention des infections de plaies opératoires

Semble utile

La polymyxine B est disponible en pommades ophtalmiques, en solutions contenant d'autres antimicrobiens (p. ex., bacitracine, néomycine, triméthoprime/sulfaméthoxazole) et des corticostéroïdes

Usage ophtalmique

Taux significativement améliorés de rémission clinique précoce (bien que la conjonctivite bactérienne aiguë soit souvent autolimitée)

Suspension otique avec polymyxine B, néomycine et hydrocortisone ou colistine, néomycine et hydrocortisone

Otite externe (souvent due à Pseudomonas aeruginosa)

Cliniquement efficaces, mais pourrait ne pas être plus efficace que l'acide acétique à 2% associé à l'hydrocortisone

Chez les patients porteurs d'un tube de tympanostomie ou d'une perforation tympanique connue, on doit utiliser une préparation topique non ototoxique (sans aminoside ni alcool)

Bacitracine

Topique

Éradication du portage nasal de Staphylococcus aureus

Impétigo

Moins efficace que d'autres traitements

Oral

Diarhée secondaire à Clostridium difficile (colite pseudo-membraneuse)

Moins efficace et moins agréable au goût que la vancomycine ou le métronidazole po

Colistine

Méthane sulfonate de colistine en aérosol (colistiméthate de Na)

Mucoviscidose

Parfois, pneumopathies nosocomiales à bacilles Gram négatifs multirésistants aux médicaments

Associé à moins d'effets indésirables (p. ex., constriction thoracique, irritation de la gorge, toux) que le sulfate de colistine

Sulfate de colistine en aérosol

Même que le méthane sulfonate de colistine en aérosol

Peut être bénéfique chez les patients mucoviscidosiques ou dans les pneumonies nosocomiales (sous ventilation assistée ou non) en raison de bactéries Gram négatives multirésistantes

Colistiméthate de Na parentéral

Infections graves dues à des bacilles Gram négatifs multi-résistants tels que P. aeruginosa ou Acinetobacter sp

Dose réduite en cas d'insuffisance rénale

Polymyxine B

Solutions

Irrigation génito-urinaire

Contre-indications

Tous les polypeptides sont contre-indiqués chez les patients qui y sont allergiques.

Le colistiméthate de Na et la polymyxine B ne doivent pas être administrés simultanément avec des médicaments qui bloquent la jonction neuromusculaire ou sont néphrotoxiques (p. ex., aminosides, curares).

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

La bacitracine peut présenter un risque minime pendant la grossesse et l’allaitement du fait d’une faible absorption systémique; cependant, la sécurité d’utilisation dans ce contexte n'a pas été établie.

La polymyxine B est dans la catégorie de risque de grossesse B (études animales ne montrant pas de risque et preuves humaines incomplètes ou études animales montrant des risques mais pas les essais cliniques).

La colistine est dans la catégorie de risque de grossesse C (les études animales montrent un risque et les preuves dans les essais humains sont insuffisantes, mais le bénéfice clinique peut l’emporter sur les risques); ce médicament traverse le placenta. La sécurité d'utilisation au cours de l'allaitement est inconnue.

Effets indésirables

Les effets indésirables comprennent

  • La néphrotoxicité

  • La neurotoxicité centrale et périphérique

Les polymyxines sont néphrotoxiques. Le colistiméthate de Na et la polymyxine B peuvent provoquer des paresthésies péribuccales et des membres, des vertiges, des troubles de l'élocution, une faiblesse musculaire et des difficultés respiratoires dues à un blocage neuromusculaire, en particulier en cas d'insuffisance rénale.

Dosages

La colistine ayant été libérée avant l'avènement des analyses pharmacocinétique/pharmacodynamiques modernes, le dosage approprié n'a pas été étudié de façon aussi rigoureuse que pour de nombreux antibiotiques modernes. En outre, les fabricants n'utilisent pas une méthode uniforme de description de la quantité de médicament; certains utilisent des unités internationales et d'autres utilisent des mg d'activité de base colistine ou des mg de colistiméthate réel.

Quelles que soient les unités utilisées, 1de nombreux experts estiment que la dose recommandée par le fabricant de 2,5 à 5 mg/kg d'activité colistine base par jour répartis en 2 à 4 doses est trop faible et recommandent des protocoles posologiques plus importants dont l'utilisation d'une dose de charge. Cependant, la néphrotoxicité dépend des doses et devient plus préoccupante lorsque ces dernières sont plus élevées. Il faut discuter avec un expert en posologie.

  • 1Garonzik SM, et al: Population pharmacokinetics of colistin methanesulfonate and formed colistin in critically ill patients from a multicenter study provide dosing suggestions for various categories of patients. Antimicrob Agents Chemother 55(7): 3284–3294, 2011.

Ressources dans cet article