Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Telavancine

Par Hans P. Schlecht, MD, MSc, Assistant Professor of Medicine, Department of Medicine, Division of Infectious Diseases & HIV Medicine, Drexel University College of Medicine ; Christopher Bruno, MD, Assistant Professor of Medicine, Division of infectious Diseases & HIV Medicine, Drexel University College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La télavancine est un dérivé semi-synthétique lipoglycopeptide de la vancomycine qui a une activité bactéricide uniquement à l'encontre des bactéries à Gram-positif. La télavancine inhibe la synthèse de la paroi cellulaire et détruit l'intégrité de la membrane cellulaire.

Pharmacologie

La télavancine parentérale pénètre bien dans le liquide du revêtement épithélial pulmonaire et dans les bulles cutanées.

La télavancine possède une demi-vie de 7 à 9 h et un effet post-antibiotique d'environ 4 h.

La télavancine est éliminée par les reins, ainsi la posologie doit être ajustée en cas d'insuffisance rénale.

Indications

La télavancine est active contre les bactéries Gram positif

  • Streptocoques

  • Enterococcus faecalis

  • E. faecium

  • Staphylococcus aureus, dont S. aureus résistant à la méthicilline ou à résistance intermédiaire à la vancomycine

La télavancine est utilisée contre les infections compliquées de la peau et des structures cutanées ainsi que contre la pneumonie bactérienne nosocomiale et acquise sous ventilateur causée par des isolats sensibles de S. aureus. Le résultat peut être moins bon en cas d'insuffisance rénale de base modérée à sévère.

Contre-indications

La télavancine est contre-indiquée chez les patients qui y sont allergiques. Elle doit être utilisée avec prudence chez le patient allergique à la vancomycine car une réactivité croisée est possible.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

La télavancine a des effets néfastes sur le développement du fœtus chez les animaux; il n'y a pas de données de sécurité chez les femmes enceintes pour déterminer un étiquetage de catégorie C.

Il n'y a pas de données concernant l'excrétion dans le lait maternel.

Effets indésirables

Les effets indésirables habituels comprennent

  • Nausées et vomissements

  • Trouble du gout

  • Urine mousseuse

La télavancine perturbe également certains tests de coagulation et de protéines urinaires.

Les effets indésirables significatifs sont

  • Un prurit médié par l'histamine et une rougeur du visage, du cou et des épaules, semblable au syndrome de l'homme rouge, qui peut se produire avec la vancomycine

  • Néphrotoxicité, qui est un peu plus fréquente avec la vancomycine qu'avec la télavancine

  • Allongement du QTc

Le prurit et la rougeur peuvent être prévenues par la perfusion du médicament en ≥ 60 min.

Un allongement du QTc s'est produit chez des sujets sains dans les essais cliniques de la telavancine; ainsi, la télavancine doit être utilisée avec prudence ou ne pas être utilisée chez les patients qui prennent des médicaments qui prolongent l'intervalle QT. La télavancine ne doit pas être utilisée chez les patients qui ont un syndrome congénital du QT long, une prolongation connue de QTc, une insuffisance cardiaque non compensée ou une grave hypertrophie ventriculaire gauche (les patients qui ont l'un de ces troubles ont été exclus des essais cliniques).

Dosages

Le dosage de la télavancine est basé sur la clairance de la créatinine:

  • Clairance de la créatinine > 50 mL/min: 10 mg/kg IV q 24 h

  • Clairance de la créatinine de 30 à 50 mL/min: 7,5 mg/kg q 24 h

  • Clairance de la créatinine de 10 à < 30 mL/min: 10 mg/kg q 48 h

  • Clairance de la créatinine < 10 mL/min: données limitées, pas de recommandations disponibles