Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Revue générale des infections à vers plats

Par Richard D. Pearson, MD, Emeritus Professor of Medicine, University of Virginia School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le cycle évolutif de tous les ténias (cestodes) comprend 3 stades, œufs, larves et adultes. Les adultes vivent dans les intestins des hôtes définitifs, représentés par des mammifères carnivores ou omnivores. Plusieurs ténias adultes qui infestent l'homme sont nommés d'après la nature de leur hôte intermédiaire:

Une exception est le ténia asiatique (Taenia asiatica), qui est similaire à T. saginata à bien des égards, mais il est acquis en mangeant du porc en Asie.

Les œufs pondus par les ténias adultes vivant dans les intestins des hôtes définitifs sont excrétés par les matières fécales dans l'environnement et ingérés par un hôte intermédiaire (typiquement une autre espèce), dans lequel les larves se développent, pénètrent dans la circulation et s'enkystent dans les muscles ou dans d'autres organes. Lorsque l'hôte intermédiaire est mangé, les parasites sont libérés des kystes ingérés, dans l'intestin et se développent en ténias adultes dans l'hôte définitif, et le cycle reprend. Dans le cas de certaines espèces de cestodes (p. ex., T. solium) l’hôte définitif peut également servir d’hôte intermédiaire; donc si des œufs sont ingérés au lieu de kystes tissulaires, les œufs deviennent des larves, qui pénètrent dans la circulation et s'enkystent dans divers tissus.

Les ténias adultes sont des vers allongés, plats et segmentés, dépourvus de tube digestif, mais ils absorbent les substances nutritives directement dans l'intestin grêle de l'hôte définitif. Dans l’appareil digestif de l’hôte, les ténias adultes peuvent atteindre une grande taille; le plus long parasite du monde est le ténia de la baleine qui mesure 40 m, Polygonoporus sp.

Les ténias sont composés de 3 parties distinctes:

  • Le scolex (tête) fonctionne comme organe d'ancrage et s'attache à la muqueuse intestinale.

  • Le cou est une région non segmentée douée du pouvoir de générer le reste du corps. Si le traitement n'élimine pas le cou et le scolex, le ver peut régénérer entièrement.

  • Le reste du ver est constitué de nombreux proglottides (segments). Les proglottides les plus près du cou sont indifférenciés. Au fur et à mesure que les proglottides sont poussés vers la région caudale, chacun d'entre eux développe des organes sexuels hermaphrodites. Les proglottides distaux sont gravides et contiennent les œufs dans un utérus.

Structure représentative d'un ténia, sur la base d'un Taenia solium.

La taille et la morphologie varient selon l'espèce et la maturité.

Symptomatologie

Les ténias adultes sont si bien adaptés au tube digestif de leur hôte qu'ils n'entraînent que des symptômes minimes. Il y a quelques exceptions. Les infections graves à Hymenolepis nana peuvent provoquer des douleurs abdominales, des diarrhées et une perte de poids; Diphyllobothrium latum peut provoquer une carence en vitamine B12 et une anémie mégaloblastique.

Contrairement aux ténias adultes, les larves peuvent entraîner une maladie sévère, voire mortelle lorsqu'elles se développent dans des zones extra-intestinales, en particulier dans le cerveau, mais également dans le foie, les poumons, les yeux, les muscles et les tissus sous-cutanés. Chez l'homme, T. solium provoque la cysticercose et Echinococcus granulosus et E. multilocularis l'échinococcose. Les larves de Spirometra spp, Sparganum proliferum, T. multiceps, et T. serialis peuvent également infecter l'homme.

Diagnostic

  • Pour les infections par des ténias adultes, examen microscopique des selles

  • Pour la maladie larvaire, imagerie

Les infestations par les ténias adultes sont diagnostiquées par l'identification des œufs ou des proglottides gravides dans les selles. La maladie larvaire est au mieux identifiée par l'imagerie (p. ex., TDM et/ou IRM cérébrale). Les sérologies peuvent également être utiles.

Traitement

  • Médicaments anthelminthiques

Le praziquantel, médicament anthelmintique, est efficace en cas d'infestation des intestins par les ténias. Le niclosamide est une alternative qui n'est pas disponible aux États-Unis. Le nitazoxanide peut être utilisé dans les infections à H. nana.

Certaines infections extra-intestinales répondent au traitement anthelminthique avec albendazole et/ou praziquantel; d'autres nécessitent une intervention chirurgicale.

Prévention

La prévention et le contrôle incluent les domaines suivants:

  • Une cuisson à cœur (à une température > 57° C) du porc, bœuf, agneau, gibier et poisson

  • Congélation prolongée de la viande pour certains ténias (p. ex., ténia du poisson)

  • Une vermifugation régulière des chiens et des chats

  • En veillant à éviter le passage d'un hôte à un autre (p. ex., en empêchant le chien de manger la viande ou les viscères crus du gibier ou du bétail)

  • En réduisant le nombre des hôtes intermédiaires, tels que les rongeurs et en se protégeant vis-à-vis d'autres, tels que les puces et les coléoptères

  • Inspection de la viande

  • Le traitement sanitaire des excréments humains

Le fumage et le séchage de la viande sont inefficaces pour prévenir l'infection.

Ressources dans cet article