Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Phaeohyphomycose

Par Sanjay G. Revankar, MD, Professor of Medicine and Director, Infectious Disease Fellowship Program, Division of Infectious Diseases, Wayne State University School of Medicine ; Jack D. Sobel, MD, Dean and Distinguished Professor of Medicine, Wayne State University School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La phaeohyphomycose correspond à des infections provoquées par de nombreux types de champignons dématiés sombres, pigmentés par la mélanine. Elle se distingue de la chromoblastomycose et du mycétome par l'absence de signes histopathologiques spécifiques.

Les champignons pigmentés ont été de plus en plus reconnus comme des opportunistes, causes de phaéohyphomycose chez le patient immunocompétent et immunodéprimé. Les phaeohyphomycoses peuvent être provoquées par de nombreuses espèces de champignons démaciés, ou noirs en raison de la présence de mélanine dont les espèces de Bipolaris, Cladophialophora, Cladosporium, Exophiala, Fonsecaea, Phialophora, Ochronosis, Rhinocladiella et Wangiella.

Les infections liées aux champignons dématiés sont rarement mortelles chez le patient dont les mécanismes de défense de l'hôte sont intacts, mais elles peuvent provoquer un abcès cérébral chez le patient immunodéprimé.

Les syndromes cliniques comprennent les sinusites invasives, parfois avec nécrose osseuse, ainsi que des nodules sous-cutanés ou des abcès, des kératites, des masses pulmonaires, des ostéomyélites, des arthrites mycotiques, des endocardites, des abcès cérébraux ou des infections disséminées.

Diagnostic

  • Examen utilisant une coloration de Masson-Fontana

  • Culture pour identifier les espèces en cause

Les champignons dématiés peuvent souvent être identifiés dans les prélèvements de tissus avec les colorations habituelles à l'hématoxyline et à l’éosine; ils apparaissent sous la forme de cellules brunes ressemblant à de la levure ou à des hyphes, reflétant leur contenu élevé en mélanine. La coloration de Masson-Fontana pour la mélanine confirme leur présence. La phaeohyphomycose se distingue de la chromoblastomycose et du mycétome par l'absence de signes histopathologiques spécifiques tels que des corps scléreux ou des grains dans les tissus.

La culture est nécessaire pour identifier les espèces en cause.

Traitement

Il n'existe aucun traitement standard; le traitement dépend du syndrome clinique et de l'état du patient.

Dans le cas de nodules sous-cutanés, la chirurgie à elle seule peut être curative. L'itraconazole a une excellente activité et a été utilisé cliniquement le plus, bien que le voriconazole et le posaconazole soient de plus en plus utilisés avec de bons résultats. La durée du traitement varie mais peut aller de 6 semaines à > 12 mois. L'amphotéricine B est souvent inefficace.

La thérapie d'association (p. ex., avec 2 ou 3 médicaments, au moins un desquels est un azole) pour un abcès cérébral et des infections disséminées sont souvent utilisées, bien que les signes cliniques soient généralement pauvres, indépendamment du traitement.