Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Angiostrongylose

Par Richard D. Pearson, MD, Emeritus Professor of Medicine, University of Virginia School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'angiostrongylose est une infection transmise par les larves de vers du genre Angiostrongylus; on observe des symptômes intestinaux ou une méningite à éosinophiles selon les espèces en cause.

Angiostrongylus est un parasites des rats (ver du poumon des rats). Les larves excrétées sont absorbées par des hôtes intermédiaires (escargots et limaces) et par des hôtes de transport ou paraténiques (hôtes qui ne sont pas nécessaires au développement du parasite mais qui peuvent transmettre l'infection aux humains). L’infection humaine est contractée par l’ingestion d’escargots, de limaces ou d’hôtes intermédiaires crus ou insuffisamment cuits (certain crabes et crevettes d'eau douce); on ignore si la contamination des légumes par des larves (p. ex., dans les matières fécales des escargots ou des limaces qui rampent sur les aliments) peut provoquer une infection. L'infection par

L'infection par A. cantonensis est observée principalement dans le sud-est asiatique et le bassin du Pacifique, bien qu'elle ait été rapportée ailleurs, notamment aux Caraïbes, à Hawaii et en Louisiane. Les larves migrent du tube digestif aux méninges, où elles déclenchent une méningite à éosinophile avec fièvre, céphalées et méningisme. Une invasion oculaire se produit parfois. L'infection par.

A. costaricensis est observée dans les Amériques, en particulier en Amérique latine et aux Caraïbes. Les vers adultes résident dans les artérioles de la région iléo-caecale et les œufs peuvent être libérés dans les tissus intestinaux, provoquant une inflammation locale avec douleurs abdominales, vomissements et fièvre. L’angiostrongylose abdominale peut mimer une appendicite; une masse douloureuse de la fosse iliaque droite peut se développer.

Diagnostic

Le diagnostic est suspecté d'après les antécédents d'ingestion d'aliments potentiellement contaminés. Une ponction lombaire est nécessaire chez le patient présentant des signes méningés Ponction lombaire; le LCR montre une éosinophilie, mais les parasites sont rarement mis en évidence. Le diagnostic d'infection gastro-intestinale est difficile parce que les larves et les œufs ne sont pas présents dans les selles; cependant, si une chirurgie est effectuée (p. ex., en cas de suspicion d'appendicite), des œufs et les larves peuvent être identifiés dans les tissus enlevés lors de la chirurgie.

Traitement

A. cantonensis est traitée par antalgiques, corticostéroïdes et l'extraction du LCR à intervalles fréquents afin de réduire la pression du SNC. Il n'existe aucune thérapie anthelminthique spécifique. La plupart des patients présentent une infection autolimitée et guérissent complètement.

Il n'y a pas de traitement spécifique à l'infection par A. costaricensis; la plupart des infections guérissent toutes seules. Les anthelmintiques ne semblent pas être efficaces et peuvent conduire à une migration supplémentaire des vers et à une aggravation des symptômes.

Ressources dans cet article