Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Introduction par les Neisseriaceae

Par Larry M. Bush, MD, University of Miami-Miller School of Medicine ; Maria T. Perez, MD, Wellington Regional Medical Center, West Palm Beach

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Tous les cocci Gram négatifs aérobies pathogènes appartiennent à la famille des Neisseriaceae, qui comprend 5 genres:

  • Acinetobacter

  • Kingella

  • Moraxella (dont 2 sous-genres, Moraxella et Branhamella)

  • Neisseria

  • Oligella

Parmi ceux-ci, Neisseria comprend les pathogènes humains les plus importants N. meningitidis et N. gonorrhoeae. De nombreuses espèces de Neisseriaceae saprophytes colonisent généralement l'oropharynx, le vagin ou le côlon, mais elles sont rarement à l'origine de maladies chez l'homme. Moraxella catarrhalis est une cause d'otite moyenne chez l'enfant, de sinusite chez les sujets de tous âges et d'exacerbations des BPCO et parfois des pneumonies contractées en ville chez l'adulte. Plusieurs autres Moraxella sp et leurs apparentés Kingella kingae entraînent des infections du SNC, des voies respiratoires, des voies urinaires, de l'endocarde, des os et des articulations.

L'homme est le seul réservoir de Neisseria, et la contamination interhumaine est le premier mode de transmission. N. meningitidis (méningocoque) et N. gonorrhoeae peuvent tous les deux être retrouvés à l'état de portage asymptomatique. Ce statut de porteur est particulièrement important dans le cas du méningocoque, du fait de son implication dans les épidémies. Pour la gonorrhée, Blennorragie.