Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Fasciolase (douve du foie)

Par Richard D. Pearson, MD, Emeritus Professor of Medicine, University of Virginia School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La fasciolase est l'infestation par la douve du foie Fasciola hepatica, qui se contracte par la consommation de cresson contaminé ou d'autres plantes aquatiques.

Les trématodes sont des plathelminthes qui infestent diverses parties du corps (p. ex., les vaisseaux sanguins, l'appareil digestif, les poumons, le foie) en fonction des espèces.

F. hepatica est la douve du foie chez le mouton et le bétail. La distomatose humaine (fasciolase ou douve du foie) contractée en mangeant du cresson contaminé par des moutons ou des carcasses du bétail, est observée en Europe, en Afrique, en Chine, en Amérique du Sud mais est rare aux États-Unis.

Dans la forme aiguë, les douves immatures migrent à travers la paroi intestinale, la cavité péritonéale, la capsule et le parenchyme hépatiques avant de pénétrer dans les canaux biliaires où ils parviennent à maturation en 3 à 4 mois.

Symptomatologie

L'infection aiguë se manifeste par des douleurs abdominales, une hépatomégalie, des nausées, des vomissements, une fièvre intermittente, de l'urticaire, une hyperéosinophilie, une sensation de malaise, et une perte de poids due à l'atteinte hépatique.

L'infestation chronique peut être asymptomatique ou entraîner une douleur abdominale intermittente, des calculs biliaires, une angiocholite, un ictère obstructif ou une pancréatite.

Une infestation lourde peut causer une cholangite sclérosante et une cirrhose biliaire. Des lésions ectopiques peuvent survenir dans la paroi intestinale, les poumons ou dans d'autres organes. On a signalé des cas de fascioliase pharyngée au Moyen-Orient, suite à la consommation de foie cru infecté.

Diagnostic

  • Dosages d'anticorps

  • L'examen microscopique des selles ou de prélèvements biliaires ou duodénauxà la recherche d'œufs

La TDM révèle fréquemment au stade aigu de l'infection des lésions hépatiques hypodenses. Une échographie, une TDM, une IRM, une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique ou une cholangiographie peuvent détecter des anomalies des voies biliaires en cas de maladie chronique.

Les tests de détection des Ac sont utiles dans

  • Les stades précoces de l'infection, avant la production d'œufs

  • Infection chronique lorsque la production d'œufs est sporadique ou faible

La perte d'anticorps détectables se produit 6 à 12 mois après le traitement.

Dans les infections chroniques, les œufs peuvent être récupérés à partir des selles ou de matières duodénales ou biliaires. Les œufs sont indiscernables de ceux de Fasciolopsis buski. Dans les zones endémiques, les œufs peuvent également être observés dans les selles après l'ingestion de foies d'animaux infectés. Ainsi, on demande aux patients de suivre un régime sans foie pendant plusieurs jours avant l'examen de leurs selles.

Traitement

  • Triclabendazole ou nitazoxanide

Le traitement de la fasciolase consiste en du triclabendazole (10 mg/kg po une fois après les repas ou, pour les infections graves, 2 fois à 12 à 24 heures d'intervalle); il est disponible auprès des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) en tant que médicament expérimental. Le nitazoxanide 500 mg bid po pendant 7 jours est une alternative.

Les échecs thérapeutiques sont fréquents avec le praziquantel.

Ressources dans cet article