Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Opisthorchiose

Par Richard D. Pearson, MD, University of Virginia School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'opisthorchiase est une infection par Opisthorchis viverrini (douve du foie du Sud-Est Asiatique) ou O. felineus (douve du foie du chat), qui sont contracté en mangeant des poissons infectés crus ou insuffisamment cuits.

L'opisthorchiase due à O. viverrini est principalement observée dans le nord de la Thaïlande, au Laos et au Cambodge; O. felineus est présent principalement en Europe et en Asie, y compris l'ex-Union soviétique. Le cycle évolutif d'Opisthorchis nécessite à la fois le passage par les escargots et par les poissons. La maladie humaine ressemble à la clonorchiase et est la conséquence de la consommation de poisson d'eau douce, cru ou insuffisamment cuit, qui contient des métacercaires (stade enkysté). Après l'ingestion, les métacercaires sortent des kystes et remontent par l'ampoule de Vater jusqu'aux canaux biliaires, où elles s'attachent à la muqueuse et parviennent à maturation. Les douves adultes mesurent de 5 à 10 mm de long et 1 à 2 mm de large (O. viverrini) ou de 7 à 12 mm de long et 2 à 3 mm de large (O. felineus).

La plupart des infections sont infracliniques. Les symptômes comprennent une vague gêne gastro-intestinale, une diarrhée et une constipation. Dans une infection chronique, les symptômes peuvent être plus graves et peuvent causer une hépatomégalie et une dénutrition. Les complications rares comprennent la cholécystite, l'angiocholite et le cholangiocarcinome.

Le diagnostic repose sur la mise en évidence des œufs dans les selles. L'échographie, la TDM, l'IRM, la cholangiographie ou la CPRE (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique) peuvent montrer des anomalies des voies biliaires.

Le praziquantel 25 mg/kg po tid pendant 2 j en est le meilleur traitement.

L'infection peut être évitée par la cuisson des poissons d'eau douce.

Ressources dans cet article