Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole

Par William D. Surkis, MD, Clinical Associate Professor of Medicine;Director, Internal Medicine Residency Program, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center ; Jerome Santoro, MD, Clinical Professor of Medicine;Chief, Department of Medicine, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Préparations

Le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole contient les virus vivants de la rougeole et des oreillons atténués, préparés sur cultures cellulaires d’embryon de poulet. Il contient également un virus de la rubéole vivant atténué, préparé sur des fibroblastes pulmonaires diploïdes humains.

Le vaccin ROR et le vaccin contre la varicelle sont disponibles en tant que vaccin combiné (vaccin RORV).

Indications

Le vaccin ROR fait partie des vaccinations systématiques des enfants ( Calendrier vaccinal recommandé de 0 à 6 ans).

Tous les adultes nés en 1957 ou plus tard doivent recevoir une dose de vaccin, à moins qu'ils n'aient l'un des éléments suivants:

  • Documentation de la vaccination avec une ou plusieurs doses de MMR

  • Les examens de laboratoire indiquent une immunité aux 3 maladies

  • Une contre-indication au vaccin

Le diagnostic de la maladie documenté par un médecin n'est pas considéré comme une preuve acceptable d'immunité contre la rougeole, les oreillons ou la rubéole.

Une 2e dose de vaccin RRO est recommandée aux adultes qui sont susceptibles d'être exposés:

  • Étudiants dans les collèges ou d'autres institutions d'enseignement post-secondaire

  • Travailleurs de la santé

  • Voyageurs internationaux

La rubéole pendant la grossesse pouvant avoir des conséquences désastreuses pour le fœtus (p. ex., fausses couches, multiples malformations congénitales), toutes les femmes en âge de procréer, quelle que soit l'année de naissance, doivent être examinées pour évaluer leur immunité contre la rubéole. En l'absence de preuve d'immunité, les femmes qui ne sont pas enceintes doivent être vaccinées. Les femmes enceintes qui ne disposent pas de preuves d'immunité doivent être vaccinées lorsque la grossesse est terminée et avant leur sortie de l'établissement de soins.

Les sujets qui ont été vaccinés avec un vaccin inactivé (tué) contre la rougeole ou de type inconnu de 1963 à 1967 doivent être vaccinés par 2 doses de vaccin ROR.

Il convient de proposer aux sujets qui ont été vaccinés avant 1979 avec un vaccin tué contre les oreillons ou un vaccin contre les oreillons de type inconnu et qui sont à risque élevé d'exposition aux oreillons une revaccination par 2 doses de vaccin ROR.

Contre-indications et précautions

Les contre-indications comprennent

  • Une réaction allergique grave (p. ex., une anaphylaxie) après une dose précédente ou une réaction à un composant du vaccin, y compris à la néomycine

  • Une immunodéficience primitive sévère connue ou acquise (p. ex., due à une leucémie, à un lymphome, à des tumeurs solides, à des tumeurs qui affectent la moelle osseuse ou le système lymphatique, au sida, à une infection sévère par le VIH, à un traitement par chimiothérapie, ou une à utilisation à long terme d'immunosuppresseurs)

  • La grossesse (la vaccination est reportée jusqu'à ce que la grossesse soit terminée)

L'infection par le VIH n'est une contre-indication qu'en cas de déficit immunitaire sévère (catégorie immunologique 3 du CDC avec CD4 < 15%, Catégories immunologiques chez l'enfant de < 13 ans infectés par le VIH en fonction de la numération des lymphocytes T CD4+ fonction de l'âge et du pourcentage par rapport au nombre total de lymphocytes); dans le cas contraire, le risque de rougeole sauvage est plus élevé que le risque celui de contracter la rougeole à partir du vaccin vivant.

Les femmes qui ont été vaccinées doivent éviter d'être enceintes pendant ≥ 28 jours après. Le virus du vaccin peut en effet infecter le fœtus en début de grossesse. Le vaccin ne déclenche pas le syndrome de rubéole congénitale, mais le risque de lésions fœtales est estimé à ≤ 3%.

Les précautions comprennent

  • Maladie aiguë modérée ou sévère avec ou sans fièvre (la vaccination est reportée jusqu'à ce que la maladie guérisse)

  • Traitement récent (moins de 11 mois) par des produits sanguins contenant des anticorps (l'intervalle spécifique dépend du produit)

  • Antécédents de thrombopénie ou de purpura thrombopénique

Si un sujet est infecté par Mycobacterium tuberculosis, le MMR et éventuellement le vaccin RROV peuvent supprimer temporairement la réponse au test tuberculinique. Ainsi, si nécessaire, ce test peut être effectué avant ou en même temps que la vaccination. Si les sujets ont déjà été vaccinés, les examens doivent être reportés de 4 à 6 semaines après la vaccination.

Dose et administration

La dose est de 0,5 mL, en sc. Le ROR est systématiquement administré aux enfants en 2 doses: une dose entre 12 et 15 mois puis une autre dose entre 4 et 6 ans.

Effets indésirables

Le vaccin entraîne une infection légère ou inapparente, non contagieuse. Les symptômes comprennent une fièvre > 38° C, parfois suivie d'une éruption. Les réactions du SNC sont très rares; le vaccin ne provoque pas l’autisme ( Mouvement anti-vaccination : Vaccin ROR et autisme et Professional.heading on page Revue générale des vaccinations : Sécurité des vaccins).

Parfois, la composante de la rubéole provoque un gonflement articulaire douloureux chez l'adulte, généralement chez la femme.