Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Frottis de sang périphérique au cours de la phase blastique de la leucémie myéloïde chronique

Frottis de sang périphérique au cours de la phase blastique de la leucémie myéloïde chronique
Frottis de sang périphérique au cours de la phase blastique de la leucémie myéloïde chronique

La phase blastique chronique de la LMC, le pourcentage de blastes est > 20% dans le sang ou la moelle osseuse. Les blastes ont une chromatine dispersée, des nucléoles importants de taille variable, et un rapport nucléocytoplasmique élevé et sont donc morphologiquement indiscernables de ceux observés dans les leucémies aiguës de novo. Compte tenu de la nature des cellules souches de la LMC, ils peuvent être de phénotype myéloïde, lymphoïde, ou multilignée. Le phénotype de transformation blastique tend à être corrélé avec les anomalies cytogénétiques secondaires acquises au cours du processus de transformation. Le phénotype myéloïde est observé chez environ 70 à 75% des patients, et les cellules leucémiques de ces patients ont souvent des chromosomes + 8, + 19, + 21, i(17), ou un chromosome Philadelphie supplémentaire. La phase blastique lymphoïde est moins fréquente et moins systématiquement associée à des aberrations chromosomiques particulières.

Par autorisation de l'éditeur. D'après Gorman R, Finiewicz K. In Atlas of Cancer . Edited by M Markman and M Kalaycio. Philadelphia, Current Medicine, 2002. Disponible à l'adresse www.images.md.