Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Syndrome de l'X fragile

Par Nina N. Powell-Hamilton, MD, FAAP, FACMG, Alfred I. duPont Hospital for Children ;Thomas Jefferson University Medical College

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le syndrome de l'X fragile est une anomalie génétique d'un chromosome X qui induit un handicap intellectuel et des troubles du comportement.

Le syndrome de l'X fragile est la cause héréditaire la plus fréquente de handicap intellectuel modéré, l'homme est plus touché que la femme. (Le syndrome de Down est la cause la plus fréquente de déficience intellectuelle chez les garçons; bien qu'il s'agisse d'un trouble génétique, la plupart des cas sont sporadiqus et ne sont pas héréditaires.) Pour plus d'informations, v. National Fragile X Foundation.

Les symptômes du syndrome de l'X fragile sont provoqués par une anomalie du gène FMR1 sur le chromosome X. L'anomalie est une expansion répétition instable de triplets; les sujets normaux ont < 60 répétitions CGG et les sujets atteint du syndrome de l'X fragile en ont > 200. Les sujets ayant de 60 à 200 répétitions CGG sont considérés comme ayant une prémutation parce que l'augmentation du nombre de répétitions augmente la probabilité que la poursuite des mutations produira > 200 répétitions lors de la génération suivante.

Le syndrome de l'X fragile touche près de 1 homme sur 4000 et 1 femme sur 8000 chaque année. Le prémutation est plus fréquente. Les femmes qui présentent le trouble sont généralement moins atteintes que les hommes. L'X fragile est hérité selon un modèle lié à l'X et n'induit pas toujours des symptômes cliniques.

Par le passé, l'examen du caryotype révélait un rétrécissement à l'extrémité du bras long du chromosome X, suivi par un brin mince de matériel génétique, raison pour laquelle le syndrome était considéré comme une anomalie chromosomique. Cependant, ce défaut structurel n'apparaît pas lorsque les techniques cytogénétiques modernes sont utilisées, et ceci est la raison pour laquelle le syndrome de l'X fragile est à présent considéré comme un trouble d'un gène unique et non une anomalie chromosomique.

Symptomatologie

Les personnes atteintes du syndrome de l'X fragile peuvent avoir des anomalies physiques, cognitives et comportementales. Les caractéristiques typiques comprennent de grandes oreilles protubérantes; un menton et un front proéminents; un palais ogival; et, chez l'homme pubère, un macro-orchidie. Les articulations peuvent être hyperlaxes, et des maladies cardiaques (prolapsus de la valvule mitrale) peuvent être observées. Les anomalies cognitives peuvent consister en une déficience intellectuelle de légère à modérée. Des caractéristiques autistiques peuvent se développer, y compris des discours et comportements persévératifs, un mauvais contact visuel et une anxiété sociale. Les femmes porteuses de la prémutation peuvent avoir une insuffisance ovarienne prématurée; parfois la ménopause se produit à la trentaine.

Diagnostic

  • Tests d'ADN

Le syndrome de l'X fragile n'est souvent suspecté qu'à l'âge scolaire ou à l'adolescence, suivant la sévérité des symptômes. Les garçons atteints d'autisme et de handicap intellectuel doivent être testés à la recherche du syndrome de l'X fragile. Une analyse moléculaire de l'ADN est effectuée pour détecter l'augmentation du nombre de répétitions CGG.

Traitement

  • Mesures de support

Une prise en charge précoce, par des orthophonistes et des ergothérapeutes, peut être utile chez les enfants atteints du syndrome de l'X fragile et permet de maximiser leurs capacités. Les stimulants, les antidépresseurs et les anxiolytiques peuvent être bénéfiques chez certains enfants.