Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Pathologies de la communication chez l'enfant

Par Udayan K. Shah, MD, Pediatric Otolaryngologist ;Pediatric Otolaryngologist , Nemours/Alfred I duPont Hospital for Children;Thomas Jefferson University

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Chez l'enfant, la communication peut être désordonnée en raison d'un problème liée à la voix, à l'ouïe, à la parole, au langage ou à plusieurs de ces éléments associés. Le diagnostic comprend l'évaluation de chacune de ces composantes.

Plus de 10% des enfants présentent un trouble de la communication. Un désordre d'un composant peut affecter un autre composant. Par exemple, la déficience auditive affecte la modulation de la voix et peut induire une voix anormale. La perte auditive due à une otite moyenne peut perturber le développement du langage. Tous les troubles de la communication, y compris les troubles de la voix, peuvent perturber la performance scolaire et les relations sociales.

Troubles de la voix

Plus de 6% des enfants d'âge scolaire ont un problème de voix, le plus souvent une voix rauque. La cause en est souvent une surutilisation chronique de la voix et/ou de parler trop fort. L'anomalie anatomique correspondante la plus fréquente est le nodule des cordes vocales ( Polypes, nodules et granulomes des cordes vocales). D'autres lésions du larynx ou anomalies endocriniennes peuvent également y contribuer. La perte auditive peut contribuer en altérant la capacité à percevoir le volume de la voix et ainsi moduler sa force. Les nodules se résorbent généralement par traitement phoniatrique et rarement par chirurgie.

Troubles de l'audition

Pour une discussion des troubles de l'audition, Déficience auditive chez les enfants.

Troubles du langage

Environ 5% des enfants entrant en primaire ont un trouble de la parole. Dansles troubles de la parole, la production de parole est altérée. Ces troubles du langage comprennent:

  • Qualité hypernasale de la voix: l'hypernasalité est généralement causée par une fente palatine ou autre anomalie structurelle qui empêche la fermeture normale du palais mou sur la paroi pharyngée (insuffisance vélopharyngée, Insuffisance vélopharyngée).

  • Bégaiement: le bégaiement développemental, forme habituelle du bégaiement, commence généralement entre l'âge de 2 et 5 ans, et il est plus fréquent chez les garçons. L'étiologie est inconnue, et une composante héréditaire est fréquente. Les causes neurologiques de bégaiement sont moins fréquentes.

  • Troubles articulatoires: la plupart des enfants atteints de troubles articulaires n'ont pas de cause physique détectable. La dysarthrie secondaire peut résulter de troubles neurologiques qui altèrent l'innervation ou la coordination des muscles de la parole. Les muscles de la déglutition étant également généralement affectés, la dysphagie peut être remarquée avant que la dysarthrie ne soit détectée. Les troubles auditifs et les anomalies structurelles (p. ex., de la langue, des lèvres, ou du palais) peuvent également nuire à l'articulation.

L'orthophonie est utile dans de nombreux troubles primaires de la parole. Les enfants qui ont des lésions qui provoquent une insuffisance vélopharyngée nécessitent généralement une intervention chirurgicale ainsi qu'un traitement orthophonique.

Troubles du langage

Environ 5% des enfants par ailleurs en bonne santé ont des difficultés de compréhension ou d'expression du langage (appelé trouble spécifique du langage). Les garçons sont plus souvent atteints, et des facteurs génétiques sont probablement en cause. Comme alternative, les problèmes de langue peuvent se développer secondairement à une autre maladie (p. ex., une lésion cérébrale traumatique, une déficience intellectuelle, une perte auditive, une négligence ou des abus, un autisme, un déficit de l'attention/hyperactivité).

Les enfants peuvent tirer profit d'une thérapie du langage. Certains enfants atteints de troubles spécifiques du langage guérissent spontanément.

Diagnostic

On peut apprendre aux parents à consulter un médecin si un enfant a un déficit de la communication (p. ex., incapacité à dire au moins 2 mots à son premier anniversaire). L'évaluation doit comprendre des examens neurologiques et ORL. L'audition et le langage sont évalués; une laryngoscopie doit être envisagée si un trouble vocal (p. ex., enrouement, voix voilée) est suspecté.

Points clés

  • Les problèmes de voix, d'audition, et de parole, et/ou de langage (troubles de la communication) sont fréquents et ont des conséquences sociales et scolaires.

  • Évaluer les enfants dont la communication semble retardée (p. ex., qui sont incapables de dire au moins 2 mots au premier anniversaire).

  • Évaluer l'audition et le développement du langage et envisager une laryngoscopie chez l'enfant souffrant de troubles de la communication.