Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Croissance physique des nourrissons et des enfants

Par Daniel A. Doyle, MD, Thomas Jefferson University;A.I. duPont Children’s Hospital

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

La croissance physique amène à la taille adulte définitive et à un poids approprié, ainsi qu'à une augmentation de taille de tous les organes (sauf le tissu lymphoïde, qui, après un développement initial, diminuera de volume). De la naissance à l'adolescence la croissance comprend 2 phases distinctes. La 1ère phase (de la naissance à 1 ou 2 ans environ) est une phase de croissance rapide, bien que la vitesse de croissance diminue au cours de cette période. Au cours de la 2e phase (de l’âge de 2 ans environ jusqu’au début de la puberté), la croissance devient régulière avec un accroissement annuel assez constant. La puberté est un processus de maturation physique qui fait passer de l'enfance à l'âge adulte. L’adolescence définit une classe d’âge; la puberté se déroule pendant l’adolescence (v. Croissance physique et maturation sexuelle des adolescents). À la puberté se produit une 2e poussée de croissance, qui se déroule de façon légèrement différente chez les garçons et les filles. Tous les paramètres de croissance peuvent être reportés sur des courbes standards, disponibles auprès du Centers for Disease Control and Prevention (v. www.cdc.gov/growthcharts/).

Taille

La taille est mesurée couchée chez l’enfant trop jeune pour se tenir debout; la taille est mesurée une fois que l'enfant peut se tenir debout. En règle générale, la taille, chez les nourrissons nés à terme, augmente d'environ 30% à 5 mois et > 50% à 12 mois; les enfants grandissent de 25 cm au cours de la 1ère année; et la taille à 5 ans est environ le double de la taille à la naissance. Chez la plupart des garçons, la moitié de la taille adulte est atteinte vers 2 ans; chez la plupart des filles, la taille à 19 mois est environ la moitié de la taille adulte.

La vitesse de changement de taille (vélocité de croissance) est une évaluation plus fine de la croissance que les mesures de taille à des âges donnés. En règle générale, le nourrisson né à terme et l'enfant en bonne santé, grandissent d'environ 2,5 cm/mois entre la naissance et 6 mois, d'1,3 cm/mois de 7 à 12 mois et de 7,6 cm/an entre 12 mois et 10 ans. Avant 12 mois, la vélocité de croissance varie, en partie du fait de facteurs périnataux (p. ex., prématurité). Après 12 mois, la taille est avant tout génétiquement déterminée et la vélocité de croissance staturale reste presque constante jusqu’à la puberté; la taille de l’enfant par rapport aux autres enfants tend à rester la même. Certains nourrissons trop petits pour leur âge gestationnel auront tendance à rester plus petits toute leur vie par rapport aux nourrissons dont la taille de naissance est appropriée à l’âge gestationnel. Les garçons et les filles présentent peu de différences en taille et en vitesse de croissance pendant la première année et durant l'enfance.

Les membres grandissent plus vite que le tronc, amenant à une modification des proportions corporelles; le rapport vertex-pubis/pubis-talon est de 1,7 à la naissance, de 1,5 à 12 mois, de 1,2 à 5 ans et de 1,0 après 7 ans.

Poids

Le poids suit un schéma évolutif similaire. Le nouveau-né à terme perd généralement entre 5 et 8% de son poids de naissance dans les jours suivant l’accouchement, mais regagne son poids de naissance en moins de 2 semaines. Il prend ensuite 14 à 28 g/j jusqu'à 3 mois, puis 4000 g entre 3 et 12 mois, double son poids de naissance à 5 mois, le triple à 12 mois et le quadruple presque à 2 ans. Entre l'âge de 2 ans et la puberté, la prise de poids est de 2 kg/an. La récente épidémie d'obésité infantile comporte une prise de poids nettement plus forte, même chez les très jeunes enfants. En règle générale, les garçons sont plus grands et plus gros que les filles en fin de croissance, car leur croissance prépubertaire est plus longue, leur pic de croissance pubertaire plus élevé et la durée de leur poussée de croissance pubertaire plus longue.

Périmètre crânien

Le périmètre crânien reflète de la taille du cerveau et il est régulièrement mesuré jusqu'à 2 ans. À la naissance, le cerveau a atteint 25% de sa taille adulte et le périmètre crânien avoisine 35 cm. La croissance du périmètre crânien est en moyenne de 1 cm/mois jusqu’à 1 an; la croissance est plus rapide les 8 premiers mois, et, vers 12 mois, le cerveau a terminé la moitié de sa croissance post-natale et atteint 75% de sa taille adulte. Le périmètre crânien croît de 3,5 cm les 2 années suivantes; le cerveau atteint 80% de sa taille adulte à 3 ans et 90% à 7 ans.

Composition corporelle

Les modifications de composition corporelle (pourcentages de graisse et d'eau) affectent le volume de distribution des médicaments ( Pharmacocinétique chez l'enfant : Distribution). Le pourcentage de graisse augmente vite, passant de 13% à la naissance à 20 à 25% à 12 mois, expliquant l’aspect potelé de la plupart des nourrissons. Ultérieurement, survient une lente décroissance jusqu’à la préadolescence, où la proportion de graisse corporelle revient à près de 13%. Il y a alors une lente réascension jusqu'au début de la puberté, moment où la proportion de graisse corporelle peut à nouveau baisser, en particulier chez les garçons. Après la puberté, le pourcentage reste généralement stable chez les filles, tandis que chez les garçons la masse grasse tend à diminuer légèrement.

L’eau corporelle, évaluée en pourcentage du poids corporel, représente 70% de celui-ci à la naissance, baissant jusqu’à 61% à 12 mois (pourcentage approximativement égal à celui de l’adulte). Cette modification est due essentiellement à une diminution du liquide extra-cellulaire de 45 à 28% du poids corporel. Le liquide intracellulaire reste relativement constant. Après 12 mois, il existe une diminution lente et variable du liquide extra-cellulaire jusqu’aux niveaux adultes d’environ 20% et une augmentation du liquide intracellulaire jusqu’aux valeurs adultes d’environ 40%. La quantité relativement importante d'eau corporelle, son turnover rapide et des pertes cutanées relativement élevées (du fait d'une surface corporelle proportionnellement élevée) rendent le nourrisson plus vulnérable vis-à-vis de déficits liquidiens que l'enfant plus âgé et l'adulte.

Dates d'éruption des dents

L'éruption des dents varie (v. Dates d'éruption des dents), surtout du fait de facteurs génétiques. En moyenne, le nourrisson normal a 6 dents vers 12 mois, 12 dents vers 18 mois, 16 dents vers 2 ans et toutes ses dents (20) vers 2½ ans; les dents temporaires sont remplacées par les dents définitives entre 5 et 13 ans. L’éruption des dents temporaires est identique dans les 2 sexes; les dents définitives tendent à apparaître plus vite chez les filles. L'éruption dentaire peut être retardée du fait de particularités familiales ou de maladies comme le rachitisme, l'hypopituitarisme, l'hypothyroïdie ou le syndrome de Down (trisomie 21). Les dents surnuméraires et l'absence congénitale de dents sont probablement des variantes normales.

Dates d'éruption des dents

Dents

No.

Âge à l'éruption*

Déciduales (temporaires) (20 au total)

Incisives centrales inférieures

2

5–9 mois

Incisives centrales supérieures

2

8–12 mois

Incisives latérales supérieures

2

10–12 mois

Incisives latérales inférieures

2

12–15 mois

1ères molaires

4

10–16 mois

Canines

4

16–20 mois

2es molaires

4

20–30 mois

Permanentes (32 au total)

1ères molaires

4

5–7 ans

Incisives

8

6–8 ans

Bicuspides (prémolaires)

8

9–12 ans

Canines

4

10–13 ans,

2es molaires

4

11–13 ans,

3es molaires

4

17–25 ans

*Il est très variable.

Les molaires sont numérotées de l'avant vers l'arrière de la bouche ( Identification des dents.).

Ressources dans cet article