Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Dyslexie

Par Stephen Brian Sulkes, MD, Golisano Children’s Hospital at Strong, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

La dyslexie est un terme général qui désigne un trouble spécifique d'apprentissage de la lecture. Le diagnostic repose sur des évaluations intellectuelles, éducatives, de la parole et du langage et sur des bilans médicaux et psychologiques. Le traitement consiste principalement à prendre en charge l'éducation, c.-à-d., à enseigner la capacité de reconnaître les mots et leur composition.

La dyslexie est un type de trouble d'apprentissage ( Difficultés d'apprentissage). Aucune définition de la dyslexie n’est universellement acceptée; de ce fait, sa fréquence est inconnue. On estime que près de 15% des enfants des écoles publiques reçoivent un enseignement spécialisé pour des problèmes de lecture; environ 1/2 pourra présenter des troubles de lecture persistants. La dyslexie est identifiée plus souvent chez les garçons que chez les filles, mais il n'est pas prouvé que le sexe soit un facteur de risque pour le développement de cette pathologie.

Les troubles de l'apprentissage des règles de la langue écrite qui en découlent, sont souvent considérés comme faisant partie de la dyslexie. L'enfant dyslexique peut avoir des difficultés à déterminer des mots simples ou les syllabes des mots et à déterminer l'ordre des lettres qui se succèdent dans les mots.

Les problèmes de lecture autres que la dyslexie résultent habituellement de difficultés de compréhension du langage ou de capacités cognitives insuffisantes. Les problèmes visuels et les mouvements oculaires anormaux ne font pas partie de la dyslexie. Cependant, ces problèmes peuvent affecter ultérieurement l'acquisition des mots.

Étiologie

Les problèmes auditifs, plutôt que visuels, sont à présent considérés être les causes prédominantes des handicap de lecture. Les troubles du processus phonologique entraînent des défauts de discrimination, de fusion, de mémoire et d'analyse des sons. La dyslexie peut affecter la production et la compréhension du langage écrit, qui est souvent restreint par des problèmes de mémoire auditive, d'expression orale et par des difficultés pour nommer ou trouver les mots. Des faiblesses sous-jacentes dans le langage oral sont souvent présentes.

Physiopathologie

La dyslexie a tendance à toucher plusieurs membres d'une même famille. L'enfant ayant des antécédents familiaux de difficultés d'apprentissage ou de lecture est exposé à un risque plus élevé. Les experts pensent que la dyslexie provient principalement d'un dysfonctionnement cortical provenant lui-même d'anomalies congénitales du développement cérébral, car des modifications ont été mises en évidence dans les cerveaux de personnes atteintes de dyslexie. Des lésions qui touchent l'intégration ou les interactions des fonctions cérébrales spécifiques sont suspectées. La plupart des chercheurs sont d'accord pour dire que la dyslexie est en rapport avec l'hémisphère gauche et qu'elle est liée à des dysfonctionnements au niveau des aires cérébrales responsables de la compréhension verbale (aire de Wernicke pour la compréhension) et de la production des sons et du langage (aire motrice du langage de Broca) ainsi qu'au niveau des connexions entre ces aires, via le faisceau arqué. Des anomalies de fonctionnement ou des défauts dans le gyrus angulaire, dans la zone occipitale médiale et l'hémisphère droit entraînent des problèmes de reconnaissance des mots. La recherche suggère une certaine plasticité des systèmes cérébraux en réponse à un entraînement.

Symptomatologie

La dyslexie peut se manifester comme

  • Production retardée du langage

  • Difficultés d'articulation

  • Difficultés à se rappeler les noms des lettres, des nombres et des couleurs

Ces enfants présentant des problèmes phonologiques ont souvent des difficultés à allier des sons, à faire rimer les mots, à identifier la position des sons au sein des mots et à segmenter les mots en syllabes. Ils peuvent inverser l'ordre des sons dans les mots. Les hésitations et la lenteur dans le choix des mots, les substitutions de mots, les difficultés à nommer les lettres et les images sont des signes précoces fréquents. Les troubles de la mémoire auditive à court terme et du séquençage auditif sont habituels.

Moins de 20% des enfants dyslexiques ont des difficultés de lecture d’origine visuelle. Cependant, certains confondent des lettres et des mots avec d'autres de même configuration ou ont des difficultés pour sélectionner ou identifier visuellement des modèles de lettres et des groupes de lettres (phonèmes-graphèmes) à l'intérieur des mots. Des inversions ou des confusions visuelles peuvent survenir, le plus souvent du fait de l’existence de problèmes de mémorisation et de remémoration, qui amènent les enfants atteints à oublier ou à confondre les noms des lettres et des mots ayant une structure voisine; ainsi, d devient b, m devient w, h devient n, was devient saw, on devient no. Cependant, de telles inversions sont normales chez l'enfant de < 8 ans.

Bien que la dyslexie soit un problème persistant toute la vie, beaucoup d'enfants développent des capacités de lecture satisfaisantes. Cependant, d'autres enfants n'atteignent jamais un niveau de lecture et d'écriture adéquat.

Diagnostic

  • Évaluation de la lecture

  • Parole, langage, et évaluations auditives

  • Évaluations psychologiques

La plupart des enfants dyslexiques restent non diagnostiqués jusqu'à ce qu'ils soient confrontés à l'apprentissage symbolique, en maternelle ou au cours préparatoire. Les enfants qui ont des antécédents de retard d'acquisition ou d'utilisation du langage, dont l'acquisition des mots ne s'accélère par avant la fin de la classe préparatoire ou qui ne lisent pas suffisamment bien au regard de leurs possibilités verbales ou intellectuelles, devront être testés et ceci quelle que soit l'importance du trouble. Souvent, le meilleur indicateur de diagnostic est l'incapacité de l'enfant à répondre à des approches traditionnelles de lecture ou typique au cours préparatoire, bien que de grandes variations dans les compétences en lecture soient encore visibles à ce niveau. La démonstration de problèmes dans le processus phonologique est essentielle au diagnostic.

Les enfants suspectés d'avoir une dyslexie doivent bénéficier d'évaluations de la lecture, de la parole et du langage, de l'audition, ainsi que des bilans cognitifs et psychologiques pour identifier leurs points forts, leurs points faibles et leurs modes d'apprentissage préférés. De tels bilans peuvent être demandés au personnel de l'école par le Professeur ou la famille de l'enfant en se fondant sur l'Individuals with Disabilities Education Act (IDEA), une loi des USA sur l'éducation spéciale. Les résultats de ces bilans permettent ensuite de trouver l'approche d'enseignement la plus efficace.

Des tests détaillés évaluent la lecture, la reconnaissance et l'analyse des mots, l'aisance, la compréhension écrite ou orale et le niveau de compréhension du vocabulaire et du processus de lecture.

Les tests de la parole, du langage et de l'audition évaluent le langage parlé et les déficits dans la production des phonèmes (éléments sonores) du langage parlé. Les évaluations des fonctions de réception et d'expression du langage sont également pratiquées. Les capacités cognitives (p. ex., attention, mémoire, raisonnement) sont testées.

Les bilans psychologiques abordent les aspects affectifs qui peuvent exacerber une difficulté en lecture. Une anamnèse familiale complète des troubles mentaux et des problèmes émotionnels est obtenue.

Le médecin doit s'assurer que la vision et l'audition de l'enfant sont normales, soit à travers un dépistage sur place, soit en ayant recours à des tests de vision et d'audition auprès de spécialistes. Les bilans neurologiques permettent de détecter des signes secondaires (p. ex., immaturité du développement neurologique ou anomalies neurologiques mineures) et d'éliminer d'autres troubles (p. ex., convulsions).

Traitement

  • Interventions éducatives

Le traitement consiste en des interventions éducatives, comprenant un enseignement direct et indirect permettant la reconnaissance des mots et de leurs composants. L'enseignement direct comprend l'enseignement de mécanismes phoniques spécifiques différents des autres méthodes de lecture. L'enseignement indirect comprend l'intégration de compétences phoniques dans les programmes de lecture. L'enseignement peut consister en un apprentissage de la lecture selon une approche du mot entier, qui étudie le langage dans sa globalité ou selon un schéma organisé et progressif, qui part de la syllabe pour passer au mot puis à la phrase. Les approches multisensorielles qui comprennent l'approche globale et l'intégration des processus visuel, auditif et tactile pour enseigner les sons, les mots et les phrases sont alors recommandées.

Les exercices d'association de sons pour former des mots, de coupure de mots en syllabes et de repérage de la position des sons au sein des mots sont des exemples de mécanismes utilisés pour le décodage des mots. Les mécanismes nécessaires à la compréhension de la lecture sont identifiés l'idée principale, répondre aux questions, isoler les faits et les détails et lire par inférence. L'utilisation d'un ordinateur pour isoler les mots dans des extraits de texte ou pour traiter le texte d'un travail écrit, est très efficace pour nombre d'enfants. Les stratégies compensatoires, comme l'utilisation des livres audio et la prise de notes à l'aide d'un enregistreur numérique, peuvent aider les enfants des classes primaires ultérieures à maîtriser le contenu tout en continuant à renforcer les compétences de lecture.

D'autres traitements (p. ex., formation en optométrie, formation perceptive, formation à l'intégration auditive) et les traitements médicamenteux ne sont pas prouvés et ne sont pas recommandés.

Points clés

  • La dyslexie comprend des difficultés de lecture, de production et de compréhension du langage écrit; des problèmes de mémoire auditive, d'expression orale et pour nommer ou trouver les mots peuvent également être observés.

  • La dyslexie est probablement due à des anomalies congénitales du développement neurologique qui affectent les zones du cerveau de l'hémisphère gauche responsables de l'association de la langue, de la production des sons et de la parole, les interconnexions entre ces domaines ou leur association.

  • Les enfants peuvent avoir un retard de production du langage, mais parfois le premier indicateur est l'incapacité à profiter de l'enseignement de la lecture au début des classes élémentaires.

  • Exclure les troubles cognitifs, psychologiques, auditifs et les troubles de la vision.

  • Diverses interventions éducatives sont utilisées