Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Maladie d'Osgood-Schlatter

Par David D. Sherry, MD, University of Pennsylvania;The Children's Hospital of Philadelphia ; Frank Pessler, MD, PhD, Technische Universität Dresden, Germany

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La maladie d'Osgood-Schlatter est l'ostéochondrose de la tubérosité tibiale antérieure.

La maladie d'Osgood-Schlatter apparaît entre 10 et 15 ans et est habituellement unilatérale. Bien que la maladie soit plus fréquente chez les garçons, ce ratio se modifie à mesure que les filles deviennent plus actives dans les sports. La cause semble être le traumatisme par tractions excessives du tendon rotulien à son insertion épiphysaire immature, entraînant des fractures de type micro-arrachement. Les symptômes caractéristiques sont la douleur, la tuméfaction et la sensibilité douloureuse de la tubérosité tibiale antérieure où s'insère le tendon rotulien. Il n'y a pas de signes généraux.

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Parfois, rx

Le diagnostic est établi par les signes caractéristiques isolés sur le tubercule tibial mis en évidence à l'examen. La rx de profil du genou peut montrer une fragmentation de la tubérosité tibiale antérieure. Cependant, les rx ne sont pas nécessaires, sauf si d'autres troubles (p. ex. blessure, inflammation articulaire) sont évoqués par la douleur et la tuméfaction située au-dessus de la tubérosité tibiale ou si la douleur s'accompagne de rougeur et chaleur.

Traitement

  • Antalgiques

  • Repos

  • Rarement immobilisation, injection d'un corticostéroïde et chirurgie

La guérison spontanée est habituellement effectuée en quelques semaines ou mois. Le plus souvent, les seules mesures nécessaires un médicament antalgique et interdire une pratique sportive excessive et l'hyper-flexion du genou. L'arrêt complet des sports n'est pas nécessaire. Exceptionnellement, l'immobilisation plâtrée, une infiltration d'hydrocortisone, une exérèse chirurgicale de séquestres osseux (p. ex., de fragments d'os avulsés), un forage, une greffe peuvent être nécessaires.