Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Maladie de Scheuermann

(Maladie de Scheuermann)

Par David D. Sherry, MD, Professor of Pediatrics;Director, Clinical Rheumatology, University of Pennsylvania;The Children's Hospital of Philadelphia ; Frank Pessler, MD, PhD, Helmholtz Centre for Infection Research;Hannover Medical School, Braunschweig, Germany;Hannover, Germany

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La maladie de Scheuermann est une ostéochondrose qui entraîne des déformations localisées des corps vertébraux, induisant des douleurs dorsales et une cyphose.

La maladie de Scheuermann se manifeste à l’adolescence; elle est un peu plus fréquente chez les garçons. Il s'agit probablement d'un groupe de plusieurs maladies aux symptômes similaires dont l'étiologie et la physiopathologie restent incertaines. Elle peut résulter d'une ostéochondrite des cartilages épiphysaires supérieur et inférieur des plateaux vertébraux ou d'un traumatisme. Certains cas sont familiaux.

La plupart des patients présentent initialement une attitude voûtée et des dorsalgies modérées persistantes. Certains patients ont le morphotype du syndrome de Marfan; la longueur du tronc et des membres sont disproportionnés. La cyphose thoracique physiologique est exagérée de façon diffuse ou localisée.

Diagnostic

  • Rx

Certains cas sont reconnus lors du dépistage systématique des déformations rachidiennes pratiqué à l'école. La rx de profil du rachis confirme le diagnostic en montrant un tassement cunéiforme antérieur de ≥ 5° de 3 ou plus corps vertébraux, habituellement dans les régions thoraciques basse et lombaire haute. Plus tard, les plateaux vertébraux deviennent irréguliers et condensés. La courbure rachidienne est à prédominance cyphotique, parfois partiellement scoliotique. Dans les cas atypiques, une dysplasie squelettique généralisée doit être exclue par la rx du squelette et, en cas de suspicion sur les signes cliniques, une tuberculose de la colonne vertébrale doit être exclue par TDM ou IRM.

Traitement

  • Réduction des ports de charges et/ou d'une activité intense

  • Rarement, corset dorsal ou la chirurgie

L'évolution est de sévérité modérée, mais longue, souvent sur plusieurs années (bien que cette durée varie beaucoup). Une anomalie de courbure peu importante du rachis persiste souvent lorsque la maladie devient quiescente.

Une forme bénigne non évolutive, peut être traitée en réduisant les activités intenses et en charge. Parfois, lorsque la cyphose est plus sévère, le port d'un corset thoracique ou dormir sur un plan dur sont indiqués. Exceptionnellement, des formes évolutives peuvent nécessiter une stabilisation et correction chirurgicale de la courbure rachidienne.