Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Efficacité et sécurité de la vaccination chez l'enfant

Par Michael J. Smith, MD, MSCE, Assistant Professor, Pediatric Infectious Diseases, University of Louisville School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

La vaccination a été extrêmement efficace dans la prévention de maladies graves ( Incidence de quelques maladies évitables par les vaccins). Compte tenu de leur coût modeste (surtout en comparaison des médicaments qui doivent être pris à long terme), les vaccins sont l'un des produits pharmaceutiques les plus économiquement valables. Les vaccins ont été si efficaces que de nombreux praticiens actuellement en activité n'ont vu que peu ou aucun cas de certaines maladies qui étaient autrefois très courantes et mortelles. Les maladies que les vaccins empêchent étant devenues si rares aux États-Unis et les vaccins étant administrés à des enfants en bonne santé, les vaccins doivent avoir un profil de sécurité élevé.

Incidence de quelques maladies évitables par les vaccins

Maladie

Moyenne des cas/an avant le développement du vaccin (20e siècle)

Cas en 2010

(2008)

Diphtérie

21 053

0

Haemophilus influenzae type b

20 000 (estimé)

270

Hépatite A

117 333

(11 049)

Hépatite B (aiguë)

66 232

(11 269)

Rougeole

503 217

61

Oreillons

162 344

2528

Coqueluche

200 752

21 291

Pneumococcus (invasif, à tous les âges)

63 067

(44 000)

Pneumococcus (invasive, < 5 ans)

16 069

(4167)

Polio (paralytique)

16 316

0

Rotavirus (hospitalisations < 5 ans)

62 500

(7500)

Rubéole

47 745

6

Variole

29 005

0

Tétanos

580

8

Varicelle

4 085 120

(449 363)

Adapté d'après Appendix G: Data and statistics: Impact of vaccines in the 20th and 21st centuries. In Epidemiology and Prevention of Vaccine-Preventable Diseases: The Pink Book, ed. 12. Centers for Disease Control and Prevention, 2012. Disponible à http://www.cdc.gov/vaccines/pubs/pinkbook/downloads/appendices/G/impact-of-vaccines.pdf.

Avant l'autorisation de mise sur le marché, les vaccins (comme tout produit médical) sont testés dans des essais contrôlés randomisés qui comparent le nouveau vaccin au placebo (ou à un vaccin existant le cas échéant). Ces essais contrôlés randomisés avant mise sur le marché sont principalement conçus pour évaluer l'efficacité du vaccin et identifier les effets indésirables courants (p. ex., fièvre, réactions locales au niveau du site d'injection rougeur, gonflement et douleur). Cependant, certains effets indésirables se produisent trop rarement pour être détectés dans un essai contrôlé randomisé de toute taille pratique et peuvent n'apparaître qu'après qu'un vaccin soit utilisé en routine. Ainsi, deux systèmes de surveillance, le système VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System, v. VAERS) et le Vaccine Safety Datalink (VSD, v. CDC VSD program), ont été créés pour surveiller après l'homologation la sécurité des vaccins.

VAERS est un programme de sécurité coparrainé par la FDA et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC); VAERS recueille les rapports de patients qui estiment qu'ils ont été victime d'un événement indésirable après une vaccination récente. Les praticiens sont également tenus de déclarer certains événements qui se produisent après la vaccination et peuvent signaler des événements, même s'ils ne sont pas certains que ces événements sont liés au vaccin. Des rapports VAERS proviennent de tout le pays et permettent une évaluation rapide de problèmes de sécurité potentiels. Cependant, les rapports VAERS peuvent ne montrer que des associations temporelles entre la vaccination et l'événement indésirable présumé; ils ne prouvent pas un lien de causalité. Ainsi, les rapports VAERS doivent être ultérieurement évalués par d'autres méthodes. Une telle méthode utilise le Vaccine Safety Datalink (VSD), qui utilise les données de 9 grands organismes de gestion intégrée des soins de santé représentant plus de 9 millions de sujets. Les données comprennent l'administration d'un vaccin (noté dans le dossier médical, dans le cadre des soins de routine), ainsi que l'anamnèse ultérieure, dont les événements indésirables. Contrairement au VAERS, le Vaccine Safety Datalink (VSD) comprend des données provenant de patients à qui on a administré un vaccin donné et de patients à qui le vaccin n'a pas été administré. Par conséquent, le Vaccine Safety Datalink peut permettre de distinguer les effets indésirables réels de symptômes et troubles qui ont eu lieu par hasard après la vaccination et donc de déterminer l'incidence réelle des événements indésirables.

Pour les effets indésirables spécifiques de vaccins spécifiques, Incidence de quelques maladies évitables par les vaccins.

Ressources dans cet article