Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Échinacée

Par Ara DerMarderosian, PhD, Professor Emeritus of Biology and Pharmacognosy, University of the Sciences

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'échinacée, une fleur sauvage d'Amérique du Nord, contient une variété de substances biologiquement actives.

Indications

L'échinacée est réputée stimuler le système immunitaire. Lorsqu'elle est prise en début de rhume, elle est censée réduire la durée des symptômes. Aucune étude fiable n'a confirmé cette hypothèse.

On utilise des préparations topiques pour favoriser la cicatrisation des plaies.

Preuves

Les études sur le rôle de l'échinacée pour prévenir et/ou traiter le rhume sont incohérentes. Le facteur le plus important contribuant à l'incohérence est la variabilité des préparations à base de plantes (dont les différentes parties et espèces de plantes) et, finalement, la composition du supplément. Selon une étude Cochrane de 2006, les parties aériennes de la plante pourraient être efficaces dans le traitement précoce des rhumes; en outre, les autres préparations à base d'échinacée pourraient jouer un rôle dans la prévention des rhumes (1). Cependant, des essais contrôlés de façon plus méticuleuse et randomisés sont nécessaires.

Effets indésirables

La plupart des effets indésirables sont légers et transitoires; il s’agit de vertiges, de fatigue, de céphalées et de symptômes digestifs. Aucun autre effet indésirable n'est connu. En théorie, l'échinacée est contre-indiquée en cas de troubles auto-immuns, de sclérose en plaques, du SIDA, de tuberculose et de greffe d'organe, parce qu'elle pourrait stimuler les lymphocytes T. L’échinacée inhibe certains enzymes du cytochrome P-450 et en stimule d’autres; il est donc possible qu’elle interfère avec les médicaments métabolisés par les mêmes enzymes (p. ex., stéroïdes anabolisants, antifongiques azolés et méthotrexate). Des réactions allergiques sont possibles en cas d'allergies à l'ambroisie, aux chrysanthèmes, aux fleurs de souci, aux marguerites ou aux allergènes liés.

Interactions pharmacologiques

L’échinacée inhibe certains enzymes du cytochrome P-450 et en stimule d’autres; il est donc possible qu’elle interfère avec les médicaments métabolisés par les mêmes enzymes (p. ex., stéroïdes anabolisants, antifongiques azolés et méthotrexate, étoposide et autres agents chimiothérapiques).

Référence échinacée