Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Chardon Marie

(Silymarin)

Par Ara DerMarderosian, PhD, Professor Emeritus of Biology and Pharmacognosy, University of the Sciences

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le chardon Marie (Silybum marianum) est une plante à fleurs violettes. Sa sève et ses graines contiennent de la silymarine, un composant actif et puissant antioxydant et un terme souvent utilisé de façon interchangeable avec le chardon Marie. La sylimarine peut être ultérieurement subdivisée en 3 flavonoïdes primaires: silybine, silydianine et silychristine. Des extraits de chardon-Marie doivent être normalisés à 80 pour cent de silymarine.

Indications

Le chardon Marie est supposé traiter la cirrhose et protéger le foie de l'hépatite virale, des effets dévastateurs de l'alcool et des médicaments hépatotoxiques (1). Le chardon Marie peut aussi améliorer le contrôle glycémique dans le diabète de type 2 (2) et des cas de réduction de la mortalité par empoisonnement par les champignons ont été constatés (3).

Preuves

Une revue Cochrane de 2007 de 13 essais cliniques randomisés a évalué le chardon-Marie chez 915 patients présentant des maladies hépatiques dues au virus de l'hépatite B ou C et/ou à l'alcool (4). Les données recueillies par cette analyse ont déterminé que l'intervention n'avait eu aucun effet significatif sur la mortalité toutes causes confondues, sur les complications de la maladie ou l'histologie hépatiques. Lorsque tous les essais ont été inclus dans l'analyse, la mortalité liée au foie s'est considérablement réduite; cependant, dans une analyse limitée à des études de haute qualité, cette réduction ne s'est pas avérée significative. Le chardon Marie n'a pas été associé à une augmentation significative des effets indésirables. La conception de ces essais cliniques a bien été remise en question et les auteurs ont remis en cause les avantages du chardon-Marie et ont indiqué la nécessité d'études contrôlées par placebo mieux conçues. In vitro, la silymarine augmente les taux de glutathion intrahépatique, un antioxydant important pour la détoxification (5).

Une autre analyse récente de 9 essais randomisés et contrôlés par placebo (487 patients) (2) indique que le chardon-Marie peut améliorer le contrôle glycémique dans le diabète de type 2; cependant, les études étaient à petite échelle, des essais contrôlés supplémentaires de meilleure qualité et à grande échelle avec une préparation standardisée sont donc nécessaires avant que les effets bénéfiques ne soient confirmés.

Récemment, 2 cas d'intoxication par ingestion de champignons Amanita (3) ont évolué favorablement après traitement par la silybine.

Effets indésirables

Aucun effet indésirable sérieux n'a été rapporté. Les femmes qui présentent des pathologies hormono-sensibles (p. ex., cancers mammaires, utérin et ovarien; endométriose; fibromes utérins) doivent éviter les parties aériennes du chardon Marie.

Interactions pharmacologiques

Il est possible que le chardon Marie intensifie les effets des médicaments hypoglycémiants (6) et interagisse avec l'indinavir (7). La silybine inhibe les enzymes de phase 1 et 2 et inactive les cytochromes P-450 3A4 et 2C9.

Références Chardon-Marie