Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Chou palmiste (palmier nain)

Par Ara DerMarderosian, PhD, Professor Emeritus of Biology and Pharmacognosy, University of the Sciences

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Les baies du chou palmiste (Serenoa repens, Serenoa serrulata) contiennent les composants actifs de la plante. Les ingrédients actifs, censés être des acides gras, semblent inhiber la 5α-réductase, s'opposant ainsi à la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone. On peut utiliser les baies afin de faire de l'infusion ou on peut les extraire pour des comprimés, des gélules ou des préparations liquides. Dans les essais cliniques, on étudie principalement les extraits à l’hexane des baies du Chou palmiste (palmier nain), composés à 80 à 90% d’acides gras essentiels et de phytostérols.

Indications

Beaucoup d'hommes signalent l'utilisation du chou palmiste (palmier nain) pour traiter les symptômes (p. ex., la miction fréquente) de l'hyperplasie bénigne de la prostate. Les allégations supplémentaires sont que le chou palmiste (palmier nain) augmente la production de spermatozoïdes, la taille des seins et la vigueur sexuelle. La dose est de 320 mg 1 fois/jour ou de 160 mg bid.

Preuves

Il n'y a pas de preuves scientifiques pour suggérer que le chou palmiste (palmier nain) réduise l'hypertrophie bénigne de la prostate. Un essai randomisé, multicentrique, en double aveugle et contrôlé par placebo mené sur 369 hommes a constaté que des doses croissantes d'extrait de fruit de chou palmiste (palmier nain) ne réduisaient pas les symptômes des voies urinaires basses de façon plus importante que le placebo (1). En outre, en 2012, une analyse Cochrane de 32 essais randomisés et contrôlés a révélé que le chou palmiste (palmier nain) administré à des doses doubles et triples améliorait pas les mesures de débit urinaire ou de la taille de la prostate chez les hommes présentant des symptômes des voies urinaires basses compatibles avec l'hyperplasie bénigne de la prostate (2). Les allégations selon lesquelles le chou palmiste (palmier nain) augmente la production de spermatozoïdes, la taille des seins ou la vigueur sexuelle ne sont pas prouvées.

Effets indésirables

Des céphalées et une diarrhée peuvent survenir, mais peu d'effets indésirables sérieux ont été rapportés. Le cas d'un homme blanc âgé de 58 ans qui prenait 900 mg d'extrait sec et 660 mg de poudre de baies pour soulager ses symptômes d'hypertrophie bénigne de la prostate a été rapporté avec des lésions aiguës du foie dues au chou palmiste (palmier nain) (3). Un autre rapport concernant un homme de 65 ans a indiqué que la supplémentation en chou palmiste (palmier nain) pouvait avoir provoqué la pancréatite aiguë (4).

Le chou palmiste (palmier nain) peut interagir avec les œstrogènes; ainsi, les femmes enceintes ou qui peuvent devenir enceintes ne doivent pas en prendre.

Interactions pharmacologiques

Aucune interaction n'a été rapportée dans le cas du chou palmiste (palmier nain) (5); cependant, bien que des preuves solides ne soient pas disponibles, les patients sous warfarine doivent être prudents lors de la décision de prendre du chou palmiste (palmier nain) en raison d'un risque d'hépatotoxicité.

Références chou palmiste (palmier nain)