Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Coenzyme Q10

Par Ara DerMarderosian, PhD, Professor Emeritus of Biology and Pharmacognosy, University of the Sciences

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Le coenzyme Q10 (CoQ10, ubiquinone) est un antioxydant, produit naturellement chez l'homme qui est également un cofacteur de la synthèse mitochondriale de l’ATP. Les taux de coenzyme Q10 (CoQ10) semblent être inférieurs chez les personnes âgées et en cas de maladies chroniques, telles que des problèmes cardiaques, de cancer, de maladie de Parkinson, de diabète, de VIH/SIDA et des dystrophies musculaires. Cependant, on ne sait pas si ces faibles niveaux contribuent à ces troubles. Des sources alimentaires riches sont la viande, les poissons et les huiles végétales. La plupart des essais ont recommandé des doses de supplément entre 100 et 300 mg/jour (p. ex., 100 mg tid).

Indications

Le coenzyme Q10 (CoQ10) est réputé utile par son effet antioxydant et son rôle dans le métabolisme énergétique. Les allégations spécifiques comprennent un effet anticancéreux par l'intermédiaire d'une stimulation immunitaire, une diminution des besoins en insuline chez les diabétiques, un ralentissement de l'évolution de la maladie de Parkinson, une efficacité dans l'insuffisance cardiaque et une protection contre la cardiotoxicité des anthracyclines. L'affirmation la plus importante concerne peut-être l'amélioration du dysfonctionnement des cellules endothéliales qui contribue aux maladies cardiovasculaires. Bien que certaines études préliminaires suggèrent le coenzyme Q10 (CoQ10) comme utile pour traiter ces troubles, les résultats sont peu clairs et des études supplémentaires sont nécessaires.

Preuves

En 2012, une méta-analyse a évalué 5 essais contrôlés et randomisés, pour un total de 194 patients et a constaté une amélioration significative de la fonction endothéliale, telle que mesurée par la dilatation artérielle périphérique médiée par le flux (1). En 2013, une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés a suggéré que le CoQ10 pouvait améliorer l'état fonctionnel en cas d'insuffisance cardiaque (2). Cependant, cette méta-analyse était principalement composée d'essais de petite taille et d'un traitement de courte durée.

Une étude multicentrique randomisée et contrôlée de 2014 sur 420 patients atteints d'insuffisance cardiaque a montré que le CoQ10, 100 mg po tid, associé au traitement standard, était sans risque, soulageait les symptômes et réduisait les accidents cardiovasculaires majeurs (3). Dans ces méta-analyses, les doses et les taux sanguins cibles de CoQ10 n'étaient pas standardisés, une limite supplémentaire.

Effets indésirables

On constate l'apparition de relativement peu de symptômes gastro-intestinaux (p. ex., douleurs abdominales, nausées et vomissements), des symptômes au niveau du SNC (p. ex., états vertigineux, photophobie, irritabilité et céphalées). D'autres effets indésirables comprennent un prurit, exanthème, asthénie et symptômes pseudo-grippaux.

Interactions pharmacologiques

Le coenzyme Q10 (CoQ10) peut diminuer la réponse à la warfarine.

Références coenzyme Q10

  • Gao L, Mao Q, Cao J, et al. Effects of coenzyme Q10 on vascular endothelial function in humans: a meta-analysis of randomized controlled trials. Atherosclerosis 221(2):311-316, 2012.

  • Fotino AD, Thompson-Paul AM, Bazzano LA. Effect of coenzyme Q10 supplementation on heart failure: a meta-analysis. Am J Clin Nutr 97(2):268-275, 2013.

  • Mortensen SA, Rosenfeldt F, Kumar A, et al. The effect of coenzyme Q10 on morbidity and mortality in chronic heart failure results from Q-SYMBIO: a randomized double-blind trial. JACC Heart Fail 2(6):641-649, 2014. doi:10.1016/j.jchf.2014.06.008