Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Créatine

Par Ara DerMarderosian, PhD, Professor Emeritus of Biology and Pharmacognosy, University of the Sciences

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La phosphocréatine est un composé stocké dans les muscles; elle apporte du phosphate à l’adénosine diphosphate et recharge ainsi rapidement l'ATP lors de la contraction anaérobie des muscles. Elle est synthétisée de manière endogène dans le foie à partir de l'arginine, de la glycine et de la méthionine. Ses sources alimentaires sont le lait, la viande et certains poissons.

Indications

On dit que la créatine améliore les performances physiques et athlétiques et qu'elle réduit la fatigue.

Preuves

D'après certaines études, la créatine permet d'augmenter la charge de travail lors d'un effort intense et bref (p. ex., sprint, haltérophilie). Ses vertus thérapeutiques ont été démontrées dans le déficit en phosphorylase musculaire (glycogénose de type V [maladie de McArdle]) et l’atrophie circulaire de la choroïde et de la rétine; des données préliminaires évoquent également d'éventuels effets sur la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique.

De nombreux essais cliniques ont démontré que la supplémentation en créatine était bien tolérée et qu'elle pouvait augmenter la masse musculaire. Les effets peuvent être observés chez les sujets en bonne santé; cela peut également être une aide pour traiter des troubles musculaires et améliorer la fonction physique et la qualité de vie en cas d'arthrose(1-3).

Effets indésirables

La créatine peut engendrer une prise de poids (par augmentation possible de la masse musculaire) et d'augmentations parasites de la créatininémie. Quelques symptômes gastro-intestinaux, déshydratation, déséquilibre électrolytique et crampes musculaires, d'importance mineure ont été rapportés de manière anecdotique.

Interactions pharmacologiques

Aucune n'est bien documentée.

Références créatine

  • Kley RA, Vorgerd M, Tarnopolsky MA. Creatine for treating muscle disorders. Cochrane Database Syst Rev (1): CD004760, 2007.

  • Branch JD. Effect of creatine supplementation on body composition and performance: a meta-analysis. Int J Sport Nutr Exerc Metab 13(2):198-226, 2003.

  • Neves M Jr, Gualano B, Roschel H, et al. Beneficial effect of creatine supplementation in knee osteoarthritis. Med Sci Sports Exerc 43(8):1538-1543, 2011.