Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Déhydroépiandrostérone (DHEA)

Par Ara DerMarderosian, PhD, Professor Emeritus of Biology and Pharmacognosy, University of the Sciences

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La déhydroépiandrostérone (DHEA) est un stéroïde produit par la glande surrénale; c’est un précurseur des œstrogènes et des androgènes. Les effets sur l'organisme sont similaires à ceux de la testostérone. La déhydroépiandrostérone (DHEA) peut également être synthétisée à partir de l’igname mexicaine sauvage; cette forme est la plus souvent utilisée. Cependant, la consommation d'igname sauvage n'est pas recommandée en tant que supplément car l'organisme ne peut convertir les précurseurs en DHEA.

Indications

Les suppléments de déhydroépiandrostérone (DHEA) sont connus pour améliorer l'humeur, l'énergie, la sensation de bien-être et la capacité à bien gérer le stress. Ils amélioreraient également les performances athlétiques, stimuleraient le système immunitaire, favoriseraient le sommeil, diminueraient les taux de cholestérol et les graisses corporelles, augmenteraient la masse musculaire, arrêteraient le vieillissement, amélioreraient les fonctions nerveuses dans la maladie d'Alzheimer, augmenteraient la libido et une diminution des symptômes du lupus érythémateux systémique.

Preuves

Les allégations médicinales de la DHEA n'ont pas été étayées par des preuves. En outre, la DHEA est interdite par de nombreuses organisations sportives professionnelles et classée en tant que «prohormone».

Il est connu que les taux de DHEA diminuent naturellement avec l'âge, les personnes à la recherche de la fontaine de Jouvence se sont donc tournées vers la supplémentation en DHEA comme une solution possible aux maladies liées à l'âge. Des études ont montré des résultats positifs et négatifs. Des études plus approfondies sont justifiées, non seulement pour le vieillissement, mais pour toutes les pathologies.

En 2013, une méta-analyse des données recueillies à partir de l'étude menée sur 1353 hommes âgés dans un certain nombre d'essais a indiqué que la supplémentation en DHEA était associée à une réduction de la masse grasse; cependant, aucun effet n'a été observé sur de nombreux autres paramètres cliniques, dont le métabolisme lipidique et glycémique, la santé osseuse, la fonction sexuelle ou la qualité de vie (1). Une analyse similaire a été menée chez les femmes souffrant d'insuffisance surrénale et a indiqué que la supplémentation en DHEA était susceptible d'améliorer la qualité de vie et les symptômes de la dépression, sans aucun effet sur l'anxiété et la santé sexuelle (2).

Effets indésirables

Les effets indésirables sont mal connus. En théorie, il existe des risques de gynécomastie chez l'homme, d'hirsutisme chez la femme, acné, et de stimulation du cancer de la prostate et du sein. Un cas d'état maniaque et un cas de crise ont été rapportés.

Interactions pharmacologiques

Aucune n'est bien documentée.

Références déhydroépiandrostérone (DHEA)

  • Corona G, Rastrelli G, Giagulli V, et al. Dehydroepiandrosterone supplementation in elderly men: a meta-analysis study of placebo controlled trials. J Clin Endocrinol Metab 98(9):3615-3626, 2013.

  • Alkatib AA, Cosma M, Elamin MB, et al. A systematic review and meta-analysis of randomized placebo-controlled trials of DHEA treatment effects on quality of life in women with adrenal insufficiency. J Clin Endocrinol Metab 94(10):3676-3781, 2009.