Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Mélatonine

Par Ara DerMarderosian, PhD, Professor Emeritus of Biology and Pharmacognosy, University of the Sciences

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La mélatonine, une hormone produite par la glande pinéale, régule les rythmes circadiens. Elle provient des animaux et mais la majeure partie est synthétique. Dans certains pays, la mélatonine est considérée et régulée comme un médicament.

Indications

La mélatonine est utilisée pour la régulation à court terme des habitudes de sommeil, dont le décalage horaire et l'insomnie. La recherche sur la supplémentation en mélatonine dans le trouble affectif saisonnier, la régulation des habitudes de sommeil chez les personnes qui travaillent en travail posté tardif, et la resynchronisation du cycle veille/sommeil chez les personnes qui ont une maladie d'Alzheimer précoce est actuellement en cours d'évaluation.

Preuves

Des études scientifiques préconisent l'utilisation de la mélatonine pour atténuer les effets du décalage horaire, notamment pour les sujets voyageant en direction de l'Est et sur 2 à 5 fuseaux horaires (1-2). Cependant, d'après une étude bien conçue, les suppléments en mélatonine ne soulagent les symptômes du décalage horaire (3) et seules quelques études de petite dimension suggèrent le contraire (4-5), ce qui indique que les résultats des essais cliniques sont inconhérents.

Il n'y a pas de posologie précise établie, mais elle va de 0,5 à 5 mg po 1 h avant l'heure habituelle du coucher le jour du déplacement et entre 2 à 4 nuits après l'arrivée à destination. Les preuves à l'appui de l'utilisation de la mélatonine pour faciliter le sommeil chez l'adulte et l'enfant souffrant de troubles neuropsychiatriques (p. ex., troubles envahissants du développement) sont moins solides.

Effets indésirables

Peuvent survenir la survenue de sensation d'ébriété, de céphalée et de dépression passagère. La mélatonine peut aggraver la dépression. En théorie, il existe des risques de maladie à prion car c'est un produit issu de tissus neurologiques animaux.

Interactions pharmacologiques

Des preuves suggèrent que la mélatonine peut augmenter les effets de la warfarine, ce qui augmente le risque de saignement.

Références mélatonine