Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Abus de substances toxiques chez l'enfant et l'adolescent

Par Patrick G. O’Connor, MD, MPH, Yale University School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Un abus de substances toxiques est fréquent chez l'enfant, en particulier chez l'adolescent. Quelles que soient l'origine ethnique et le niveau de vie, l'alcool, le tabac et la marijuana sont toujours les substances les plus souvent utilisées. La prise d'autres substances, dont les amphétamines et la méthamphétamine, les inhalants, les hallucinogènes, la cocaïne, les stéroïdes anabolisants, les opiacés et ce que l'on appelle la drogue du viol et la drogue de boîte de nuit (p. ex., méthylène-dioxyméthamphétamine [MDMA], la kétamine, le gammahydroxybutyrate) sont moins fréquents et la prévalence de prise de chacune de ces substances est plus variable avec le temps. La préoccupation est croissante concernant la prévalence de prescription d'opiacés.

L'enfant et l'adolescent prennent des drogues pour des raisons variées. Certains le font pour échapper à la pression perçue (p. ex., la pression des parents, la pression sociétale) ou pour défier l'autorité; d'autres recherchent la nouveauté et la prise de risque. L'influence des pairs et la publicité dans les médias pour les substances telles que l'alcool sont d'autres raisons fréquemment citées. Un mauvais contrôle de soi, un manque de surveillance parental ou divers troubles psychologiques (p. ex., trouble des conduites, trouble d'hyperactivité/déficit attentionnel, dépression) peut augmenter le risque. L'attitude des parents et l'exemple que les parents donnent de leur propre prise d'alcool, de tabac, de médicaments prescrits et d'autres substances ont une forte influence.

Diagnostic

  • Dépistage

Les médecins généralistes doivent être préparés à dépister la prise d'alcool chez leurs patients adolescents et à leur prodiguer des conseils et, si nécessaire, à les adresser à d'autres services et systèmes de traitement. Le questionnaire CRAFFT (l'acronyme de Car, Relax, Alone, Forget, Friends, Trouble) est un outil de dépistage validé. Les patients qui apportent 2 des réponses positives exigent une évaluation supplémentaire. Les médecins demandent aux patients s'ils font ou ont fait les choses suivantes:

  • C: monter dans une voiture conduite par une personne (dont eux-mêmes) qui est " chargée " ou avoir bu de l'alcool ou pris de la drogue

  • R: boire de l'alcool ou utiliser des médicaments/drogues pour se détendre, se sentir mieux ou être en forme

  • A: boire de l'alcool ou prendre des drogues quand ils sont seuls

  • F: oublier des choses qu'ils ont faites en buvant de l'alcool ou en prenant de la drogue

  • F: s'être entendu dire par des membres de famille ou des amis qu'ils devaient moins boire ou moins utiliser de médicaments/drogues

  • T: avoir eu des problèmes, en buvant ou en prenant de la drogue/des médicaments