Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Psychose de Korsakoff

(Syndrome amnésique de Korsakoff; psychose de Korsakoff)

Par Gerald F. O’Malley, DO, Professor of Emergency Medicine, Sidney Kimmel School of Medicine, Thomas Jefferson University and Hospital ; Rika O’Malley, MD, Attending Physician, Department of Emergency Medicine, Einstein Medical Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La psychose de Korsakoff est une complication tardive d'une encéphalopathie de Wernicke persistante, et induit des troubles de la mémoire, la confusion et des anomalies du comportement.

La psychose de Korsakoff se produit chez 80% des patients non traités présentant une encéphalopathie de Wernicke; l'alcoolisme sévère est une pathologie sous-jacente courante. Les raisons d'apparition de la psychose de Korsakoff chez certains patients atteints d'une encéphalopathie de Wernicke ne sont pas claires. Un accès grave ou de plusieurs accès de delirium tremens post-alcoolique peut déclencher la psychose de Korsakoff précédée ou non d'un accès caractéristique d'encéphalopathie de Wernicke.

D'autres facteurs déclenchants comprennent un traumatisme crânien avec hémorragie sous-arachnoïdienne, hémorragie thalamique, accident vasculaire ischémique du thalamus ou, plus rarement, des tumeurs infiltrant les structures thalamiques paramédianes ( Lésion cérébrale traumatique).

Symptomatologie

La mémoire immédiate est sévèrement touchée; l'amnésie rétrograde et antérograde se manifeste à des degrés variés. Le patient a tendance à utiliser la mémoire des événements lointains, qui semble être moins atteinte que la mémoire des événements récents. La désorientation temporelle est fréquente. Les changements émotionnels sont fréquents; ils comprennent l'apathie, l'abrasion affective ou légère euphorie avec peu ou pas de réponse aux événements extérieurs, y compris aux situations anxiogènes. La spontanéité et l'initiative peuvent être diminuées.

L'affabulation est souvent une manifestation précoce. Le patient atteint fabrique inconsciemment des événements imaginaires ou confus dont il ne peut pas se rappeler; ces inventions peuvent être un argument que le trouble sous-jacent n'a pas été détecté.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic repose sur une symptomatologie caractéristique en cas d'antécédents de dépendance chronique sévère à l'alcool. D'autres causes de symptômes (p. ex., une lésion ou une infection du SNC) doivent être exclues.

Traitement

  • Thiamine et soins de soutien

Le traitement consiste en de la thiamine et une hydratation adéquate.