Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Médecine corps-esprit

Par Steven Rosenzweig, MD, Drexel University College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La médecine corps-esprit est basée sur la théorie selon laquelle les facteurs mentaux et émotionnels influent sur la santé physique via un système de connexions neuronales, hormonales et immunologiques à travers le corps. Des techniques comportementales, psychologiques, sociales et spirituelles sont utilisées pour préserver la santé et éviter ou guérir la maladie.

Du fait de l'abondance de preuves scientifiques soutenant les bénéfices de la médecine corps-esprit, beaucoup de ces approches sont maintenant considérées comme d'usage courant, bien qu'elles restent sous-utilisées. Des techniques telles que biofeedback, imagerie guidée, hypnothérapie, méditation et relaxation sont utilisées dans le traitement de douleurs chroniques, coronaropathies, céphalées, insomnie, incontinence et aide à l'accouchement. Ces techniques sont aussi utilisées pour aider les patients à faire face aux symptômes dus au cancer et à son traitement et pour préparer les patients avant la chirurgie. L'efficacité de la médecine corps-esprit n'est pas claire dans l'asthme, l'HTA ou les acouphènes.

Biofeedback

Dans cette technique, des appareils électroniques sont utilisés pour fournir aux patients des informations sur les fonctions biologiques (p. ex., fréquence cardiaque, PA, activité musculaire, température cutanée, résistance cutanée, activité électrique corticale).

Utilisations

Avec l'aide du thérapeute ou avec de l'entraînement, les patients peuvent alors utiliser les informations du biofeedback pour modifier leurs fonctions ou se relaxer et diminuer ainsi les effets de douleurs, stress, insomnies ou céphalées. Le biofeedback est également utilisé en cas d'incontinence fécale ou urinaire, de douleurs abdominales chroniques, d'acouphènes, de syndrome de Raynaud et de troubles de l'attention ou de la mémoire (p. ex., trouble d'hyperactivité/déficit attentionnel, lésion traumatique cérébrale). Généralement, le biofeedback ne semble pas être efficace dans l’asthme; une exception possible est la modification de la fréquence cardiaque par le biofeedback qui permet de réduire les symptômes de l’asthme ainsi que la prise de médicaments et d'améliorer la fonction pulmonaire.

Imagerie guidée

Des images mentales, auto-dirigées ou guidées par un praticien, sont utilisées pour aider les patients à se détendre (p. ex., avant une intervention) et promouvoir le bien-être et la guérison (pour essayer d'obtenir des modifications physiques, p. ex., en mobilisant le système immunitaire). Les images peuvent impliquer n'importe lequel des sens.

Utilisations

L'imagerie associée à des techniques de relaxation (relaxation musculaire et respiration profonde) permet de réduire la douleur et d'améliorer la qualité de vie des patients cancéreux. L'imagerie a également été utilisée chez des patients présentant des traumatismes psychologiques.

Hypnothérapie

L'hypnothérapie est issue de pratiques psychothérapeutiques occidentales. Les patients sont mis dans un état de relaxation avancée. Ils deviennent accaparés par les images présentées par l'hypnothérapeute et sont distraits relativement, mais sans perte de conscience, de leur environnement et de l'expérience qu'ils suivent. Certains patients apprennent à s'hypnotiser eux-mêmes.

Utilisations

L'hypnothérapie est utilisée pour traiter syndromes douloureux, phobies, troubles de conversion et elle a été utilisée avec un certain succès pour gérer le sevrage tabagique et la perte de poids. Elle peut réduire douleurs et anxiété lors de gestes médicaux chez l'adulte et chez l'enfant. Elle peut être utile pour le syndrome du côlon irritable, les céphalées, l'asthme et certains troubles cutanés (p. ex., verrues, psoriasis). Elle permet d'abaisser la PA. L'hypnothérapie aide à contrôler nausées et vomissements (particulièrement en prévention) liés à la chimiothérapie et elle est utile lors des soins palliatifs du cancer. Certaines données suggèrent que l'hypnothérapie réduit l'anxiété et améliore la qualité de vie des patients cancéreux.

Méditation

Lors de la méditation, les patients régulent leur attention ou se concentrent sur des aspects particuliers de leur expérience intérieure ou extérieure. Les formes les plus étudiées de la méditation sont la méditation transcendantale et la méditation en pleine conscience. Bien que les recherches soient incomplètes, les résultats à ce jour suggèrent que la méditation fonctionnerait grâce à au moins 2 mécanismes:

  • L'obtention d'un état de relaxation qui neutralise l'activation excessive des voies neurohormonales secondaire à des stress répétés

  • Le développement de capacités de conscience métacognitive (la capacité de se détacher et d'observer le contenu de la conscience), qui va aider théoriquement les patients à ne pas réagir au stress de façon automatique (grâce à un niveau de conditionnement élevé, d'apprentissage de modèles comportementaux) et qui va les aider à mieux tolérer et réguler leur détresse émotionnelle

La plupart des pratiques de méditation ont été développées dans un contexte religieux ou spirituel; leur but était d’atteindre une certaine forme d'élévation spirituelle, une transformation personnelle ou une expérience transcendantale. Cependant, certaines études suggèrent qu'en tant que soin de santé, la méditation peut souvent être bénéfique indépendamment de la culture ou de la religion d'un individu.

Utilisations

La méditation a été utilisée pour soulager anxiété, douleur, dépression, stress, insomnie et symptômes de troubles chroniques tels que le cancer ou les troubles cardiovasculaires. Elle est également utilisée pour promouvoir le bien-être.

Techniques de relaxation

Les techniques de relaxation sont des pratiques spécifiquement conçues pour soulager tensions et fatigue nerveuse. La technique spécifique peut être destinée à

  • Réduire l'activité du système nerveux sympathique

  • Abaisser la PA

  • Réduire les tensions musculaires

  • Ralentir les processus métaboliques

  • Modifier l'activité des ondes cérébrales

Les techniques de relaxation peuvent être associées à d'autres techniques, telles que méditation, imagerie guidée ou hypnothérapie.