Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Systèmes de médecine alternative

Par Steven Rosenzweig, MD, Drexel University College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les systèmes de médecine alternative sont des systèmes complets avec explication de la maladie, du diagnostic et du traitement.

Ayurveda

L'ayurvéda, dont les origines sont > 4000 ans, est la médecine traditionnelle de l'Inde. Elle est fondée sur la théorie selon laquelle les maladies résultent d'un déséquilibre des forces vitales du corps (prana). L'équilibre du prana est déterminé par l'équilibre des 3 qualités corporelles (doshas): vata, pitta et kapha. La plupart des gens ont un dosha dominant; un équilibre spécifique est propre à chaque individu.

Preuves

Peu d'études bien conçues ont été menées sur les pratiques ayurvédiques. Les herbes ayurvédiques pour soulager les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde ou pour traiter le diabète sont à l'étude.

Utilisations

Après détermination de l'équilibre des doshas, les praticiens élaborent un traitement spécifiquement adapté à chaque patient. L'ayurvéda utilise nutrition, plantes, massages, méditation, yoga et détoxification thérapeutique (panchakarma), généralement grâce à des lavements, des massages aux huiles ou le lavage nasal, pour restaurer l'équilibre au sein du corps et avec la nature.

Effets indésirables possibles

Dans l'utilisation de certaines associations de plantes, des métaux lourds (surtout le plomb, le mercure et l'arsenic) sont utilisés pour leurs effets thérapeutiques présumés. Des cas d'intoxication par les métaux lourds ont été rapportés.

Homéopathie

Développée en Saxe, Allemagne, à la fin du XVIIIe siècle 1700, l'homéopathie est basée sur la loi des similitudes. Une substance qui, administrée à forte dose, provoque un ensemble de symptômes, entraînerait la guérison de ces mêmes symptômes quand elle est administrée à dose infinitésimale. L'utilisation de dilutions infinitésimales est supposée stimuler les mécanismes de guérison du corps. Les traitements sont fondés sur les caractéristiques spécifiques du patient, incluant sa personnalité et son mode de vie, ainsi que ses symptômes et son état général.

Les remèdes homéopathiques utilisés sont issus de substances naturelles telles que des extraits de plantes et de minéraux. Les concentrations infinitésimales sont obtenues par des méthodes spécifiques. Plus le remède homéopathique est dilué, plus il est considéré comme efficace.

Certaines solutions sont tellement diluées qu'elles ne contiennent plus de molécule du principe actif. Il n'y a pas d'explication scientifique convaincante du mécanisme d'action de ces dilutions.

Preuves

L'efficacité de l'homéopathie a été étudiée pour divers troubles. Aucune étude n’a clairement démontré l’efficacité d’un remède homéopathique spécifique, bien que certaines études aient montré des résultats positifs (p. ex., une étude clinique bien conduite, randomisée, contrôlée par rapport à un placebo a montré un bénéfice thérapeutique supérieur à un placebo dans le traitement des diarrhées de l'enfant). L'homéopathie est couramment intégrée dans les pratiques de soins en Europe et en Inde.

Utilisations

L'homéopathie a été utilisée pour traiter divers troubles tels qu'allergies, rhinites, troubles digestifs, douleurs musculosquelettiques et vertiges. L'effet de l'homéopathie sur les douleurs articulaires, la sensibilité et la qualité de la vie des fibromyalgiques est en cours d'étude.

Effets indésirables possibles

L’homéopathie est bien tolérée et présente peu de risques; une réaction allergique ou toxique est rare.

Contrairement aux compléments alimentaires et à bases de plantes, les remèdes homéopathiques sont réglementés par la FDA en tant que médicaments; ils sont disponibles avec ou sans prescription. En raison de la présence infinitésimale des principes actifs après dilution, ceux-ci sont testés avant dilution. Aux USA, les remèdes homéopathiques ont été temporairement exemptés des limitations de quantité d'alcool (leur diluant habituel) qu'ils peuvent contenir. Cependant, l'étiquetage doit comporter:

  • Le fabricant

  • La mention " homéopathique "

  • Au moins une indication

  • Les instructions de sécurité d'utilisation

  • Sauf dérogation spéciale, le principe actif et le degré de dilution

Les médecins conventionnels ne doivent pas présumer qu'un remède homéopathique pris par un patient est biologiquement inactif. Les patients utilisent souvent le terme homéopathique à tort, en référence à un complément alimentaire qu'ils prennent. De plus, la FDA autorise le référencement et l'étiquetage de nombreuses herbes médicinales comme homéopathiques, si elles subissent un processus pharmaceutique particulier.

Naturopathie

Aux USA, cette thérapie a commencé à se développer comme un système de soins officiel au début du XXe siècle 1900. Fondée sur le pouvoir guérisseur de la nature, la naturopathie insiste sur la prévention et le traitement des maladies par un mode de vie sain, le traitement global du patient et l'utilisation des capacités de guérison naturelle du corps. Ce système se concentre aussi sur l'identification des causes des maladies plutôt que sur le seul traitement des symptômes. Certains principes de ce système ne sont pas tellement différents de ceux de médecines traditionnelles telles l'Ayurveda ou la médecine traditionnelle chinoise.

La naturopathie utilise des associations de thérapies telles que l'acupuncture, les conseils, les exercices, les plantes médicinales, l'homéopathie, l'hydrothérapie, l'accouchement naturel, la nutrition, les médecines physiques (p. ex., la thérapie par le chaud ou le froid, les ultrasons, les massages), l'imagerie guidée et la gestion du stress.

Médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise, dont les origines datent de > 2000 ans, est basée sur la théorie selon laquelle la maladie provient d'un écoulement incorrect de la force vitale (qi). Le mouvement du qi est restauré par l'équilibrage des forces opposées du yin et du yang, qui se manifestent dans le corps comme le chaud et le froid, l'externe et l'interne, le déficit et l'excès. Différentes pratiques (p. ex., acupuncture, nutrition, massages, plantes médicinales, exercices de méditation appelés qigong), sont utilisées pour préserver et restaurer le qi et donc la santé.

Preuves

La médecine chinoise utilise traditionnellement des formules contenant des mélanges de plantes pour traiter divers troubles. Les formules traditionnelles peuvent être étudiées; p. ex., leur efficacité dans le traitement du syndrome du côlon irritable a été démontrée. Une plante, utilisée seule, peut ne pas être pas aussi efficace et entraîner des effets indésirables. Néanmoins, la recherche conventionnelle actuelle préfère l'étude d'une plante à la fois. Par exemple, Il a été démontré que Tripterygium wilfordii (vin du dieu tonnerre) a des propriétés anti-inflammatoires et une efficacité clinique dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et que l'Astragale peut être bénéfique aux patients présentant un cancer du poumon. Diverses plantes chinoises ont été étudiées comme traitement de l'hépatite et de la fibrose hépatique. Certaines études suggèrent une efficacité, mais les données sont limitées.

Effets indésirables possibles

Un problème est la standardisation et le contrôle-qualité des plantes chinoises. Beaucoup ne sont pas réglementées en Asie; elles peuvent être contaminées par les métaux lourds d'eaux souterraines polluées ou peuvent être contaminées par des médicaments tels que des antibiotiques ou des corticostéroïdes. Cependant, des produits de haute qualité sont disponibles chez certains fabricants qui respectent les bonnes pratiques de fabrication de la FDA.