Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Traitement chélateur

Par Steven Rosenzweig, MD, Clinical Associate Professor, Drexel University College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

Dans le traitement chélateur, une pratique à base biologique, un médicament est utilisé pour qu'il se lie à un métal ou à un minéral (p. ex., plomb, cuivre, fer, Ca), suspecté d'être en excès ou en quantité toxique dans la circulation sanguine, afin de l'éliminer. Dans la médecine conventionnelle, le traitement chélateur est un moyen largement accepté pour traiter l'intoxication par le plomb ou à d'autres métaux lourds ( Lignes directrices du traitement chélateur).

Il a également été suggéré que le traitement chélateur par l'EDTA (acide éthylène diamine tétra-acétique) permettait d'éliminer le calcium et ainsi de traiter l'athérosclérose. Cependant, en dépit de > 50 ans d'étude, les chercheurs n'ont identifié aucun mécanisme théorique pour expliquer comment la thérapie de chélation pourrait traiter l'athérosclérose ou prévenir les crises cardiaques ou accidents vasculaires cérébraux.

De plus, jusqu'à récemment, les essais cliniques n'ont montré aucun bénéfice significatif du traitement par chélation et des examens systématiques1 ont tous conclu que le traitement par chélation avec l'EDTA était inefficace. En 2012, une grande étude randomisée, contrôlée par placebo de la médecine alternative (Trial to Assess Chelation Therapy [TACT])2 a observé un avantage à peine significatif en faveur de la chélation par rapport au placebo pour des résultats agrégés (26,5% versus 30% pour le placebo), mais pas pour les résultats individuels (p. ex., mort, événements cardiovasculaires, accidents vasculaires cérébraux, hospitalisations). Cependant, le taux d'abandon a été élevé au cours de cette étude et des questions se sont posées quant à l'insu et l'hétérogénéité des centres de traitement; ainsi, cette étude n'a pas mis fin à la controverse sur le traitement par chélation.

Les risques du traitement chélateur comprennent l'hypocalcémie (qui est potentiellement grave) et le retard de la mise en œuvre d'un traitement plus efficace.

  • Hypocalcémie (qui est potentiellement grave)

  • Retard de la mise en œuvre d'un traitement plus efficace

  • 1Villarruz MV, Dans A, Tan F:Chelation therapy for atherosclerotic cardiovascular disease. Cochrane Database Syst Rev(4):CD002785, 2002.

  • 2Lamas GA, Goertz C, Boineau R, et al: Effect of disodium EDTA chelation regimen on cardiovascular events in patients with previous myocardial infarction: the TACT randomized trial. JAMA. 309(12):1241–50, 2011113.